Amritsar, Inde

Amritsar est située au nord ouest de l’état du Pendjab indien à la frontière du Pakistan. Partez à la découverte du Temple d’or, centre spirituel et culturel du Sikhisme.

Dans ce guide de voyage, je vous aiderai à rendre votre voyage à Amritsar inoubliable.

A la recherche d’un hébergement ? Cliquez ici pour voir les meilleurs offres.

 

L’Histoire d’ Amritsar en bref

Le nom d’Amritsar provient d’Amrita Saras (étang de Nectar).

Naissance d’Amritsar

En 1574, le quatrième guru Ram Das ordonna de creuser un étang à l’endroit même où le Gurû  Nanak (premier Gurû) venait méditer. Autour de cet étang, il créa sa ville: Ramdaspur qui devint Amritsar et y installa sa cour.

 

Construction du Temple d’Or

En 1601, le Temple d’Or des Sikhs, appelé aussi Darbar Sahib (Cour divine) est construit  sur une petite île au milieu de l’ étang, sous les ordres du Guru Arjan 5 eme maître spirituel des Sikhs.

En 1757, une invasion afghane détruisit le temple d’or, ce dernier fut reconstruit 8 ans plus tard.

Au 19ème siècle, le Maharadja Ranjit Singh  finança l’incrustation de 100 kg d’or et de marbre décoratif sur le dôme en forme de lotus inversé.

Amritsar, Groupe de Sikhs
Amritsar, Groupe de Sikhs

Émeute à Amritsar en 1919

 

Amritsar, Mémorial suite au massacre durant l'émeute du 13 avril 1919
Amritsar, Mémorial suite au massacre durant l’émeute du 13 avril 1919

 

 

Le 13 avril 1919, une émeute éclata à Amritsar, pouvant laisser croire à l’amorce d’une révolte anti-anglaise.

Cette révolte était due au sous-emploi et aux

 

 

conséquences de la guerre sur l’économie de l’Inde. Le général Dyer dispersa un meeting interdit en faisant tirer sur la population civile sans aucune sommation. La foule comptait environ 20 000 personnes : il y eut 379 tués et près de 1 200 blessés. Malgré le rétablissement de l’ordre, cet événement fut, en fait, le signe de l’agonie de l’Empire britannique des Indes. La haine raciale s’ajoutant au mécontentement général aboutit à un nationalisme dont seule la présence de Gandhi pouvait contenir la violente explosion.

Opération militaire du 5 juin 1984

Le 5 juin 1984, le temple fut le théâtre d’une opération militaire , ordonnée par le Premier ministre indien Indira Gandhi dans le but de déloger les indépendantistes sikhs qui s’y étaient retranchés. Ce massacre fit officiellement 84 tués et 248 blessés parmi les soldats assaillants, tandis que les pèlerins devaient dénombrer 493 tués (dont 100 femmes et 75 enfants) et 86 blessés.

La violation de leur lieu saint fut considérée comme une insulte majeure par certains Sikhs. Le massacre eut pour conséquence l’assassinat d’Indira Gandhi quatre mois plus tard par ses gardes du corps sikhs.

Bhindranwale au cours des deux dernières années, a rendu ses revendications politiques très claires. Il voulait que le gouvernement indien adopte la résolution Anandpur et accepte la formation d’un État séparé du Khalistan pour les Sikhs.

Le temple, de nouveau incendié durant l’opération, a été reconstruit.

Les Sikhs forment 70% de la population dans le district d’Amritsar.
En 2011, la population d’Amritsar était de 1 132 761 habitants.
La ville nouvelle d’Amritsar prospère dans les milieux industriels, artisanaux, agricoles, commerciaux et touristiques.

 

Pourquoi aller à Amritsar?

Après Jaisalmer au milieu du désert et Udaipur la cité des Maharadjas, Amritsar, par contre est le lieu sacré des Sikhs.

Le Temple d’Or au milieu de l’Étang, les différents monuments plus beaux les uns que les autres, vous serez assurément charmé. De plus et il est nécessaire de le préciser, l’entrée est gratuite.

En outre, cet accueil de la part des Sikhs, je n’ai jamais vu ça ailleurs. Il est vraiment propre à ce peuple et leur conviction religieuse.

C’est la première fois que je suis accueillie à bras ouvert, nourrit gratuitement sans obligation de quoi que ce soit. Ils ont un sens de l’hospitalité extraordinaire. Je précise qu’il en est de même pour tout le monde.

Combien de temps rester à Amritsar?

Si vous désirez visiter simplement le temple d’or, deux jours suffisent.

Par contre une journée de plus est nécessaire pour aller a la frontière.

 

Comment se déplacer à Amritsar ?

Le Rickshaw. est nécessaire dans cette grande ville urbaine pour rejoindre votre hôtel si vous ne logez pas autour du temple, comme moi.

A pied. au niveau du temple d’or, vous marchez et en plus nus pieds sur des tapis posés sur les allées en marbre.

Le taxi. si vous voulez plus de confort que dans le rickshaw.

The Golden Temple Trust organise également des services gratuits de bus depuis la gare d’Amritsar

 

Que voir à Amritsar ? Les immanquables !

Le temple d’or, connu aussi sous le nom de Sri Harmindar Sahib

Tout d’abord, ce temple est le sanctuaire le plus spirituel de l’Inde, avec la ferveur religieuse et le caractère sacré. Il sert de symbole de la fraternité et de l’égalité. Du reste, des gens du monde entier viennent visiter ce chef d’œuvre . Ils cherchent ici la consolation spirituelle et l’accomplissement religieux. Les pèlerins sikhs se rendent en ce lieu au moins une fois dans leur vie pour écouter des hymnes et payer l’obéissance au Guru Granth Sahib (la sainte Écriture) qui est lu ici.

C’est un endroit merveilleux, les murs sont sculptés et dorés à l’or (750 kg) sur la partie haute et en marbre sur la partie basse. Un grand lustre en cristal éclaire la pièce centrale où un groupe de musiciens et de  prêtres sont assis. Les uns jouent du tambour, les autres d’une  sorte d’accordéon et chantent des chants de paix, pendant que la foule marche autour d’eux en leur lançant des billets qui sont aussitôt évacués à la raclette par un prêtre dans une réserve.

On  n’a pas envie de quitter les lieux, on se sent envahi de quiétude et de paix. On a la possibilité de rester quelques instants à écouter en fermant les yeux afin d’en garder toute l’essence. Cependant, on doit laisser la place aux autres car plusieurs milliers de personnes passent par cet endroit chaque jour.

Le Guru Granth Sahib

Le Guru est placé dans les locaux du temple tous les matins et est retourné à l’Akal Takhat (trône intemporel) tous les soirs. Cette cérémonie est appelée Palki Sahib.

Le Hari Mandir (temple central)

Le Hari Mandir est relié à l’allée principale par une chaussée de marbre appelée Guru’s Bridge .D’ailleurs, ce chemin symbolise le voyage de l’âme après la mort. Des escaliers en marbre entourent le plan d’eau central, de plus, ce réservoir pourrait posséder des pouvoirs de guérison. Il est habité par des carpes sacrées.
Autour du plan d’eau ont été construit de nombreux sanctuaires et monuments.

Le musée Sikh

Le musée Sikh se situe à l’intérieur de la tour de l’horloge de l’entrée principale. Il montre ainsi l’oppression subie par les Sikhs aux mains des Moghols, du Gouvernement britannique et indien de 1984.

Le Ramgahia Bunga

C’est une forteresse protectrice, elle se situe à l’extrémité sud-est du réservoir. De plus, deux minarets de style islamique entoure le fort.

Guru-Ka-Langar

Le temple dispose de la plus grande cuisine du monde offrant des aliments langars gratuits aux personnes de toutes religions et croyances.

D’ailleurs, le temple sert plus de 50 000 repas par jour et ceci sans aucune obligation de paiement. Cependant, il accepte les dons, on peut aussi aider à l’intendance. Entre autre, c’est ce qu’on a fait d’ailleurs. En ce qui nous concerne, on a préparé des chapatis, d’autres ont épluché les légumes, d’autres ont nettoyé la vaisselle. Ainsi donc, c’est une organisation rodée et qui marche très bien. Puis, il règne une harmonie, les gens sourient, partagent, échangent, on ne fait pas de différence entre quiconque.  D’autre part, nous étions peut être une dizaine d’européens parmi des milliers d’indiens, aucun chinois ou asiatique, aucun groupe de voyageurs. Nous étions donc seules dans la foule mais très à l’aise. Finalement, c’est une expérience fantastique à vivre pleinement.

Jallianwala Bagh

Ce parc se situe derrière le temple d’or. Il commémore le  13 avril 1919 où le général Dyer a fait tuer  des hommes, des femmes et des enfants innocents et non armés lors d’un rassemblement pacifique réuni au Jallianwala Bagh pour célébrer le festival de Baisakhi. 379 morts et 1200 blessés.

Conseils

En premier lieu, les chaussures et chaussettes doivent restées à la consigne gratuite à l’entrée du temple.
Ensuite, par respect, vous devez vous vêtir de la tête aux pieds et mettre un foulard sur la tête.
D’autre part, le tabac et l’alcool sont strictement interdits.
Interdiction de photographier dans le temple d’or lui-même.

Enfin, on peut s’asseoir près du lac mais les jambes croisées, on ne peut tremper les pieds.

 

La frontière de Wagah

Tout d’abord, la frontière Wagah se situe à 22 km de Lahore et à 28 km d’Amritsar. Chaque soir, avant le coucher du soleil, les soldats de la Force de sécurité de la frontière indienne et les Rangers du Pakistan  se rencontrent à ce poste frontalier depuis 1959 pour se livrer à une  démonstration militaire pendant 30 mn.
Aussi, le spectacle de la fermeture de la frontière et la descente de drapeau commence vers 16 h. En outre, des milliers de personnes y assistent chaque jours. Par ailleurs, ne venez qu’avec le stricte nécessaire car vous devrez laisser vos sacs à une consigne.

De chaque côté de la frontière on dispose des estrades, l’une réservée aux indiens et l’autre aux étrangers. En attendant l’heure, de nombreux jeunes dansent sur des musiques bollywoodiennes. Puis un animateur fait chauffer l’assemblée. Tous les indiens chantent des slogans patriotiques rythmés par des musiques militaires puis l’hymne nationale. Sur l’allée centrale, pendant plus d’une demi heure des militaires défilent aux pas cadencés, quelque fois accompagnés de leur chien. Lorsqu’ils arrivent devant la frontière, ils lèvent très haut une jambe après l’autre, puis ils font des gestes d’intimidation devant les pakistanais en se bombant le torse, écartant les bras pour dire: viens je t’attends. C’est une parade cordiale au son de la fanfare. Bien sûr, on retrouve la même ambiance chez les Pakistanais.

Comment atteindre Wagah Border

 

D’abord, autour du Temple d’Or, de  nombreux rabatteurs  vous proposeront de partager un véhicule jusqu’à la frontière pour 120 roupies par personne, ce que j’ai fait. Toutefois, le voyage fut un spectacle à lui tout seul: 12 personnes dans une mini camionnette, un moteur poussif, réduit à 10 km à l’heure dans les derniers kilomètres dans une ambiance enfumée. Néanmoins, nous sommes tout de même arrivés juste à temps. Par contre, nous avons exigé un retour dans un autre véhicule.

 

Loger à Amritsar

Hôtel Mercury Inn. 62 euros la nuit. D’abord, cet hôtel se situe derrière le Temple d’or. Ensuite, les chambres sont propres et correctes. L’eau est bien chaude. Le personnel est serviable. De surcroît, la vue donne sur le Temple.

Le Grand Hridey : mon hôtel  2499 Roupies + taxes et trois autres nuits 2200 roupies taxes comprises, petit- déjeuner inclus. Avant tout, l’emplacement est correct, derrière la gare, par contre, on ne souffre pas du bruit des trains. L’hôtel est neuf et de très belle qualité. En revanche, attention aux asthmatiques, tous les jours, la fumée de l’encens envahie la réception et les quatre étages.

Loger dans les locaux au sein du Temple d’Or, 4 euros, mis à la disposition des pèlerins et des étrangers qui veulent vivre cette aventure. Confort spartiate mais propre. En bref, j’aurais vraiment aimé y séjourner mais au mois de janvier sans chauffage m’a laissé perplexe!!!

Quand aller à Amrtisar

Sur ce point, je pense que les mois les plus propices pour aller à Amritsar sont :mars, avril, mai, septembre octobre.

Néanmoins, j’étais à Amritsar à la mi janvier, il faisait 15 degrés la journée, le soleil était présent. Il n’a pas plu, j’ai eu de la chance car les autres jours n’étaient pas aussi agréables.

Comment se rendre à Amritsar ?

Vous avez plusieurs possibilités pour aller à Amritsar:

D’abord vous avez le bus. Amritsar est situé sur l’historique Grand Trunk Road (GT Road), également connu sous le nom de National Highway 1, et donc très bien connecté au réseau routier.Les services de bus quotidiens se déroulent à destination et en provenance d’Ambala , Patiala , Delhi , Chandigarh et Jammu. Le bus relie également Amritsar à Lahore, au Pakistan via l’ancienne route du Grand Trunk.

Ensuite, vous pouvez prendre le train. Le train relie Amritsar à presque toutes les grandes villes de l’Inde.

Enfin, vous pouvez prendre l’avion. L’aéroport international d’Amritsar: Sri Guru Ram Dass Jee a été mon moyen de transport sachant que je venais de Jaisalmer: pour autant, j’ai pris mon avion à Jodpur via Delhi.

L’aéroport d’Amritsar est à 11 kms de la gare ferroviaire où se trouve mon hôtel. Le taxi « prépaid » pré payé est à 500 roupies,  en m’arrangeant avec une autre personne, j’ai payé 300 roupies pour rejoindre mon hôtel qui se trouve juste devant  la gare. Facile pour s’en aller par le train.

 

Ce guide est basé sur mes impressions personnelles et sur les commentaires d’amis et personnes que j’ai pu rencontrer.

Vous avez des questions sur votre voyage ou voulez simplement partager vos impressions ? Laissez un commentaire et je me ferais une joie de vous répondre.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

LAISSER UNE REPONSE

Ecrivez votre commentaire
Ecrivez votre nom ici