Histoire : Capitale de l’Empire Angkorien

Angkor Thom est la cité royale construite entre le XII ème et le XIII ème siècle par Jayavarman VII , roi bouddhiste de l’Empire khmer, après la conquête et la destruction d’Angkor par les Chams.
Angkor Thom se traduit par « grande cité ». Elle fut la dernière grande capitale de l’Empire Angkorien.
Angkor Thom a compté jusqu’à un million de citoyens.
Cinq grandes portes nous permettent d’entrer dans la ville, elles sont surmontées de quatre faces géantes et on peut découvrir de nombreuses statues sur les ponts menant aux portes.

Le Temple de Bayon

Il est situé au centre de la grande ville fortifiée d’Angkor Thom, on y découvre 216 sculptures géantes de visages représentant Avalokiteshvara, ressemblant étrangement à Jayavarman VII. Tous ces yeux devaient veiller sur les sujets jusqu’aux confins du Royaume.
C’est un temple montagne fait de 54 tours (37 aujourd’hui). Chaque tour est ornée de 4 visages censés illustrer les 4 vertus de Bouddha: la sympathie, la pitié, l’humeur égale et l’égalité.
Le temple est composé de trois niveaux, les deux premiers niveaux sont carrés, on peut y admirer des bas-reliefs composés de 11000 personnages qui dépeignent des scènes de vie de tous les jours ainsi que de sanglantes batailles.

Le Baphuon

Le temple Baphuon se situe entre le palais royal et le Bayon dans l’enceinte d’Angkor Thom. Il s’agit du plus grand temple-montagne d’Angkor. Il a été construit vers 1060, sous le règne de Ydayadityavarman II, à la gloire de Shiva.

LAISSER UNE REPONSE

Ecrivez votre commentaire
Ecrivez votre nom ici