Du 24 au 27 Novembre 2015

J’avais le choix entre le bâteau qui part de Siem Reap près du Tonlé Sap, traverse les marais et arrive à Battambang par la rivière Sangker, c’est parait il le plus beau voyage fluvial du pays, mais j’ai eu peur que ce soit très long et que la rivière n’ait pas assez de tirant d’eau à cause de la sécheresse, donc j’ai pris le bus beaucoup moins sympa mais plus rapide et pas de soucis. La compagnie de bus est « mekong express limousine bus », j’ai payé 7 $, durée du voyage 3h30. Il nous est offert une bouteille d’eau et des lingettes. J’ai fait le trajet avec une australienne et nous avons décidé de prendre une chambre pour deux, nous devions loger au « Tomato Guest House » mais ils n’avaient pas de chambre à deux lits donc nous avons opté pour le « Lux Guest House » juste en face le précédent, nous avons payé 18$ pour une chambre 2 grands lits, clim, toilette et douche, télé, wifi, centre ville, divisé par 2, c’est confortable mais 4 ème étage sans ascenseur.
Un petit mot sur CHERO le prénom de ma copine australienne, elle réside régulièrement à Siem Reap durant quelques mois et travaille pour une OMG, elle paie son voyage, recueille des fonds en australie auprès de ses amis et autres et vient à Siem Reap avec cet argent pour acheter des matériaux de construction afin de construire des petites maisons pour loger certains habitants nécessiteux.

Nous avons pris nos repas dans les petits restaurants locaux aux environs pour un prix modique entre 1,5$ et 3$.
Nous avions l’intention toutes les deux de nous reposer dans notre chambre, et entreprendre simplement quelques visites.
Nous avons pris un tuk tuk 5$ pour nous emmener au bambou train 10$, à deux kilomètres, nous avons embarqué sur ce fameux bambou train : plate -forme de planches de bois posées sur les roues qui se posent sur les rails, motorisé à l’arrière avec un moteur de mobylette, nous avons roulé une demi-heure aller et même chose au retour, nous nous sommes retrouvées nez à nez avec d’autres touristes, donc obligé de descendre, enlever la planche et les roues, mettre le tout sur le côté pour laisser passer plusieurs embarquements puis nous avons repris notre chemin jusqu’au terminus où je me suis désaltérée avec une noix de coco bien fraiche, c’était sympa, nous allions à vive allure à ras du sol, je me serais crue retrouver mes 12 ans, de vraies enfants, ça fait bien longtemps que je n’avais pas éprouvé cette sensation, pour autant, à propos de sensation, attendez -vous à être secouer comme un prunier à chaque fois que les roues rencontrent un mauvais alignement des rails, ce qui est le cas tous les trente mètres !!

Nous sommes rentrées pour prendre une douche, il fait tellement chaud dehors, et nous sommes reparties aussitôt faire des courses dans un supermarket. D’immenses rangées nous attendaient remplies de produits, un vrai déballage de grossiste, beaucoup de style américain, nombreux plats préparés lyophilisés, rien à voir avec le Old Market, où on découvre du poisson séché, des poulets géants, des poissons fraichement pêchés, bien d’autres viandes fraiches et légumes variés sans oublier des fruits tropicaux magnifiques, odorants et juteux !!!
Le lendemain nous avons visité la ferme aux crocodiles 2$, nous sommes accueillies par la propriétaire et des nouveaux nés crocodiles que nous prenons dans nos mains pour la photo, puis elle nous emmène voir ces crocodiles placés dans différents bassins selon le sexe et l’âge, on peut constater que ces bêtes sont bien nourris et qu’ils dorment la plupart de temps au soleil, plongeant quelques fois pour s’humidifier.

Vivement intéressée par le quartier d’art situé : street ½ , étant moi-même artiste peintre, j’ai inlassablement chercher les galeries de peinture indiquées dans le lonely planet, tous les volets de la rue étaient fermés, j’y suis donc retournée le soir pour trouver une seule galerie ouverte tenue par une bénévole d’origine Française, elle me fait part de la fermeture définitive de toutes les autres galeries sauf la sienne et le Lotus bar.
Elle nous a accompagnées dans les différentes pièces d’exposition en nous parlant de chaque artiste et chaque œuvre , nous avons retenu que le sujet principal de ces œuvres est la DOULEUR .

Pour conclure, BATTAMBANG, est une ville tranquille et charmante, c’est la deuxième ville du pays, elle est situé au NO du Cambodge construite au bord de la rivière Sangkor, colonisée en 1907 par les Français, ils démantelèrent les habitations en bois traditionnelles (au bord de la rivière) pour les remplacer par des habitations en dur que l’on peut voir encore aujourd’hui.
La plupart des bâtiments sont de style colonial ou traditionnel cambodgien.
Bien sûr, si j’avais été en forme, je devais visiter :
-la résidence du gouverneur conçue par un architecte italien pour le dernier gouverneur thailandais parti en 1907.
-les temples bouddhiques (qui par chance n’ont pas subis de dommage durant la période Khmers rouges) : le Vat Phiphetaram, le Vat Damrey sar et le Vat Kandal.

1 COMMENTAIRE

  1. I like the valuable information you provide in your articles. I will bookmark your blog and check again here frequently. I am quite sure I’ll learn many new stuff right here! Best of luck for the next!

LAISSER UNE REPONSE

Ecrivez votre commentaire
Ecrivez votre nom ici