Cochin, Inde

Cochin, grand port de l’Inde, respire encore la période coloniale où il était le carrefour des grandes routes commerciales des épices et du thé. A Fort Cochin, l’architecture vous le rappelle à chaque pas.

Dans ce guide de voyage, je vous aiderai à rendre votre voyage à Cochin inoubliable.

A la recherche d’un hébergement ? Cliquez ici pour voir les meilleurs offres.

L’Histoire de Cochin en bref

Cochin ou Cochi est la ville la plus peuplée du Kerala en Inde du Sud.

Elle est située sur la côte de Malabar et possède un des plus grands ports indiens.

Elle est composée de trois parties :

La péninsule de Mattancheri ou Fort Cochin. Elle a gardé son charme d’origine.

L’île artificielle de Willington datant de 1920 qui sert à regrouper les produits de dragage de la baie.

Ernakulam, la partie de la ville sur le continent.

Cochin abrite le Spice Board, le service du ministère indien du commerce des épices.

Au début du XV e siècle, la ville de Cranganore subit des fortes inondations qui obligèrent les habitants à migrer à Cochin, ville toute proche.

Au XVI siècle, Vasco de Gama débarqua sur la côte de Malabar, les Rajas de Cochin donnèrent l’autorisation aux Portugais d’installer un comptoir.

En 1544, Saint François Xavier fonde une mission.

En 1663, les Hollandais s’emparent de Cochin et redynamisent la ville.

En 1795, les Britanniques prennent le contrôle de la ville.

Pourquoi se rendre à Cochin ?

Fort Cochin construit sur la presqu’ile de Mattancheri est la ville historique et renferme de nombreuses pépites.

Le palais du raja ou Palais Hollandais

Le palais du raja ou Palais Hollandais fut construit en 1555 par les Portugais pour le raja Virakeralavarma. Les Hollandais le réaménagèrent pour en faire le palais du gouverneur.

Ensuite le Raja reprit place au sein du Palais et le fit décorer de merveilleuses peintures murales représentant des scènes du Ramayana.

Les carrelets chinois

Vous avez aussi les carrelets chinois, on dit que l’expédition chinoise de Zheng He au XIV  siècle est à l’origine de ces constructions.

Pour ceux qui aiment les églises, ne manquez pas de visiter la cathédrale Sainte Croix et l’église Saint François, mais il y en a beaucoup d’autres petites et très belles en particulier les églises orthodoxes.

La synagogue datant de 1568 et agrandie en 1760 se trouve dans la rue des grossistes d’épices.

Les rues de Fort Cochin vous font voyager dans le temps, elles reflètent l’époque de la colonisation.

Vous pouvez visiter les îles voisines en prenant le ferry.

Combien de temps rester à Cochin ?

En ce qui concerne la durée de votre séjour dans cette jolie ville, cela dépend de vos priorités et de votre temps disponible. Pour autant, deux jours sont un minimum pour vous faire une idée des lieux.

Par contre, si vous pouvez rester plus longtemps, il y a de quoi satisfaire votre curiosité pour plusieurs jours.

Comment se déplacer à Fort Cochin ?

Pour ma part, j’ai découvert la ville à pied.

L’allée du front de mer est pourvu de bancs, utiles pour se reposer et observer la mer.

On fait des découvertes insolites en marchant.

Vous trouverez des petits cafés qui reposeront vos jambes et vous désaltéreront.

Que voir à Fort Cochin ? Les immanquables !

Eglise orthodoxe Saint Pierre et Saint Paul

Quartiers des grossistes

Le quartier des grossistes  est resté authentique, de petits bâtiments à un étage pourvus de portes et de volets en bois travaillé. Des grilles aux fenêtres protègent les trésors d’épices entreposées.

De nombreux grossistes sont spécialisés dans divers denrées : le riz, les épices, j’ai vu des tonnes de gingembre arriver par camion. On trouve du thé, de la cardamone, de la vanille, du safran et bien d’autres surement. Vous imaginez longer les entrepôts et humer ces différentes odeurs, c’est un vrai bonheur.

On est surpris par la beauté des nombreux arbres gigantesques présents dans les rues. Bien souvent, ils nous permettent de supporter les ardeurs des rayons du soleil.

Quartier des Antiquaires

Lorsqu’on visite ce quartier, il faut être très fort pour ne pas se laisser aller à la dépense.

Les boutiques regorgent de merveilles. Aussi bien des meubles que des bibelots.

Le quartier juif

La communauté juive de Cochin est divisée en deux groupes : les « juifs noirs » et les «  juifs blancs »

Les « juifs noirs » se sont implantés sur la côte de Malabar depuis le premier millénaire de l’ère chrétienne et se sont totalement indianisés, tant en terme d’apparence physique que de culture.

Par contre les « juifs blancs » ou paradesi (étrangers) se sont installés au XVI siècle, ils venaient de la péninsule Ibérique et du Moyen Orient.

Pour autant, après l’indépendance de l’Inde en 1947 et la création de l’État d’Israël en 1948, sans qu’il y ait des tensions au niveau du Nouvel État, la majorité des Juifs des Indes ont émigré vers Israël.

Les carrelets chinois

Bien évidemment, vous ne pouvez passer à côté des sublimes carrelets chinois de Fort Cochin qui sont une des attractions principales de la ville. Ce n’est pas tant la quantité de poissons remontés dans les filets que la beauté du geste.

Malgré tout, des étals de poissons de toute beauté vous attendent auprès des carrelets. Vous pouvez choisir le poisson que vous préférez et le faire cuisiner près de là.

Le front de mer

Lorsque vous continuez à longer les carrelets, vous arrivez à la promenade du front de mer. A ce titre, je n’ai jamais vu d’aussi belles poubelles réservées aux promeneurs.

De nombreux bancs sont à votre disposition. Vous pouvez contempler la Mer d’Arabie, regardez les nombreux indiens en train de faire leur sport, ou aussi des groupes d’hommes musulmans en train de papoter en marchant.

En continuant encore un  peu, vous arrivez à la plage où vous pouvez marcher dans le sable. Des hommes se baignent dans la mer. Je ne me rappelle pas avoir vu des femmes en faire autant.

De magnifiques propriétés  font face à la mer protégées derrière des murs.

Assistez au coucher de soleil derrière les carrelets chinois, ça c’est magnifique.

 

On mange de la viande de bœuf à Fort cochin

J’adore me perdre dans les rues en marchant sans savoir où je vais. Je découvre des endroits insolites comme un abattoir. Sur une place entourée de murs vous avez les vaches qui attendent leur fin pendant que le boucher débite la viande dans un local voisin. Je ne pensais pas voir des vaches abattues en Inde, sachant que la vache y est sacrée. Mais ici, il y a beaucoup de musulmans et donc ces personnes mangent de la viande de bœuf.

Les chèvres vivent en toute liberté dans les rues

Comme les vaches dans d’autres régions de l’Inde, la chèvre est reine ici. Elle vit sa vie en errant dans les rues de Fort Cochin. Elles se nourrissent de déchets et autres aliments qu’on veut bien leur donner.

St Joseph  Capuchin Ashram

En suivant les canaux dans le centre de Fort Cochin, vous faites des découvertes à chaque pas.

J’ai visité l’Ashram de st Joseph Capuchin. Je n’y ai pas rencontré grand monde mais l’atmosphère était douce, le jardin était magnifiquement aménagé, on aurait eu envie d’y rester.

Khatakali

Représentation de Kathakali au Greenix Village tous les jours de 18h à 19 h pour 200 INR ou 2.5 euros

Déjeuner et Dîner

Restaurant 51 Xandari Harbour Hotel

Le cadre est raffiné, l’établissement est situé près du bras de mer. La nourriture est excellente: des chipes de banane amuse-bouche à l’apéritif. La fourchette de prix se situe entre 10 et 15 euros, par contre, je vous recommande les tiger prawns grillées, elles sont à 15 euros, c’est un vrai régal.

On peut souligner la qualité du service et l’originalité de la cuisine.

Farmers cafe

Ce restaurant est installé dans une vieille maison keralaise, la nourriture proposée est simple et saine, beaucoup de légumes, mais aussi du poisson, du poulet. Les jus de fruits ou de légumes frais sont préparés à la demande et sont excellents.

Il faut savoir que les légumes et fruits sont lavés à l’eau minérale, les glaçons sont préparés aussi à l’eau minérale.

La fourchette de prix se situe entre 2 et 7 euros.

East Indies

Nous sommes servis dans un jardin intérieur au bord de la piscine de l’hôtel, loin de l’agitation de la plage de Cochin pourtant proche.

Ce restaurant sert un mélange de plats indiens et occidentaux. Les plats sont raffinés et délicieux.

On vous sert aussi bien un curry de poisson qu’un curry végétarien, les brochettes de paneer sont excellentes, il y en a pour tous les gouts.

Restaurants pas chers

Pour les backpakers, quoi de mieux que de manger dans les petits restaurants fréquentés par les Indiens. Si l’établissement est rempli, c’est que la nourriture est bonne. Évitez les salades, ne mangez que les repas cuits et buvez de l’eau en bouteille, pas de glaçons et tout ira bien.

Où dormir à Fort Cochin

Taj Malabar Resort

Le Taj Malabar Resort est un hôtel 5 étoiles qui allie le charme colonial victorien avec un design chic et moderne.

L’emplacement de cet établissement est remarquable. Il est à l’écart de la chaleur et du monde de Cochin, en bordure d’eau, face à Fort Cochi. C’est un havre de paix. Une croisière de 45 minutes est offerte au client.

L’accueil est très chaleureux et souriant.

La chambre très confortable est proposée entre 98 et 546 euros la nuit selon l’emplacement et le Luxe.

Vous avez 4 restaurants à votre disposition:

Le Rice Boat qui vous servira des fruits de mer.

The Pavillion vous proposera une cuisine chinoise, japonais, thaïe et asiatique.

Dolphin’s Point vous proposera le soir des produits cuisinés sur le grill ou le barbecue.

Pepper, spécialisé dans la cuisine méditerranéenne, moyen-orientale, asiatique et internationale.

Ce complexe hôtelier est pourvu d’une très belle piscine, d’un Spa et d’un centre de bien être, ainsi qu’une salle de sport.

C ‘est un établissement entièrement accessible en fauteuil roulant.

Birds Nest Homestay

Le Birds Nest Homestay est à proximité des principaux sites touristiques.

Les chambres et salles de bain sont propres et confortables. La nuitée est à 9 euros.

L’endroit est calme. Le personnel est sympathique et se tient à notre disposition pour tout renseignement.

Janatha Homestay

Le Janatha Homestay est un bed & breakfast. Le prix de la nuitée varie entre 12 à 23 euros selon le style de chambre.

La maison est propre, la famille est accueillante, positionnée à l’écart de la zone touristique.

Les chambres sont agréables et confortables.

On prend le petit déjeuner dans leur logement, situé au RDC, cela nous a permis de rentrer un peu dans l’intimité d’une famille indienne.

Le chef de famille étant chauffeur de taxi, cela nous a permis de nous déplacer rapidement.

Happy Camper

Pour les budgets très serrés voici le Happy Camper.

C’est une superbe auberge de jeunesse comme on les aime. Ambiance chaleureuse et amicale. Les gérants sont vraiment sympathiques et aux petits soins. On peut y faire de belles rencontres entre backpackers.

Les chambres sont propres et colorées. Le lit superposé en dortoir mixte est à 6 euros la nuit.

Quand aller à Fort Cochin

Pour ma part, je vous conseillerais de choisir les mois de décembre à mars pour visiter Cochin.

C’est à cette période qu’il pleut le moins. Évitez de juin à octobre à cause de la mousson.

Comment se rendre à Fort Cochin ?

Pour venir à Cochin vous avez plusieurs modes de transport.

L’avion

Le voyage par avion de Chennai vous reviendra entre 57 et 171 euros sans compter les taxis pour rejoindre l’aéroport et la durée sera d’environ 3 heures tout compris.

Par contre, Cochin ayant un aéroport international, vous pouvez atterrir directement à Cochin venant de l’étranger.

Le taxi

Si vous voulez vous rendre en taxi de Varkala à Cochin, vous en avez pour environs 2 heures 30 et cela vous reviendra entre 35 et 45 euros

Le train

Le transport en train est le moins onéreux, j’ai pris le train de Varkala pour Cochin (Ernakulam Junction (ERS) et j’ai mis moins de 3 heures, le prix varie entre 2 et 12 euros selon le confort que vous désirez

Ce guide est basé sur mes impressions personnelles et sur les commentaires d’amis et personnes que j’ai pu rencontrer.

Vous avez des questions sur votre voyage ou voulez simplement partager vos impressions ? Laissez un commentaire et je me ferais une joie de vous répondre.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 
Je m’appelle Martine et je suis l’auteur de ce blog voyage. Vous avez envie de voyager et découvrir le monde, suivez mes conseils et astuces dans mes Guides ou vivez l’aventure avec moi dans mes Carnets de Voyage.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 COMMENTS

  1. Une précision sur la consommation de la viande de bœuf au Kerala, c’est une exception spécifique au Kerala par ce que cet état est fortement politisé, principalement communiste et de fait les religion ne peuvent dicter les lois de la cité.
    A noter que l’inde est le premier exportateur de viande bovine du monde, toutes ces vaches passe par le Kerala.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here