[:fr]

Kampong Cham : Une ville propre et charmante en pleine expansion

Nous avons voyagé de 8h à 16h de Kep jusqu’à Kompong Cham 10$.
J’ai rencontré quelques problèmes intestinaux qui ont failli me laisser sur place à Kep. Le chauffeur de bus m’avait oubliée. Heureusement 2 français lui ont dit de m’attendre. Il était moins une.
Nous avons découvert une ville charmante, propre, au bord du Mékong. Un tuk tuk nous a emmenés au bord du fleuve. Nous avons tout de suite trouvé une chambre dans un joli hôtel le Mékong Crossing, email : kimsatang@gmail.com pour 7$.

La ville est en pleine expansion au profit de ses habitants. Elle est très étendue. Il y a des constructions en cours de partout. Elle n’est pas orientée vers le tourisme si bien que les cafés sont rares. Par contre, on y trouve des cantines où on y mange des plats simples cambodgiens.

Découverte de la vie locale

-Vous pouvez visiter le Vat Nokor situé à la lisière de la ville. C’est un temple bouddhique du XIème siècle. Mais le plus intéressant est le nouveau temple intriqué dans le premier. C’est un vat theravada, un lieu de culte fréquenté et actif.

-Je suis partie de mon hôtel à pied direction le vat Nokor. Je me suis arrêtée prendre une soupe dans une cantine locale. De nombreux locaux y déjeunaient. Puis j’ai continué mon chemin sur une route fréquentée à 4 voies. Je respirais les pots d’échappement et la poussière. Par contre, la ville parait plus fraiche et ventilée que certaines précédentes.
-Il y a beaucoup de petites entreprises de part et d’autres de l’avenue : fabricant de meubles, vendeurs et réparateurs de motos, scooters (c’est le moyen de transport le plus répandu) Il y a aussi beaucoup de banques nationales et des banques spécialisées dans la micro finance. J’ai été surprise de voir autant d’avenues neuves et aussi bien entretenues.

Visite de l’île Koh Paen

Si vous longez le Mékong vers le sud, vous arrivez face au pont en bambous. Il est employé par les motos, et même les voitures pour se rendre sur l’ile Koh Paen. Je me suis assise un bon moment à contempler le paysage, la vie du peuple. Certains sont installés près du fleuve sur des radeaux en bambous.

Les enfants s’amusent le long des berges.
Les vaches ruminent entourées de pigeons. Un cheval broute et hennit au passage d’un de ses confrères.
Un magnifique coq se fait entendre, face à quelques clients attablés devant un verre de jus de canne à sucre.

-Puis, je reprends la route. J’entre dans le Vat Day Doh entouré de sépultures d’un côté et de petites maisons habitées par des bonzes, de l’autre. Nombreuses sculptures s’amoncèlent autour du vat. Elles représentent des animaux. Elles ont été offertes par le peuple (sûrement pour se faire pardonner ou demander qu’un vœu se réalise).

Découverte de l’architecture de Kampong Cham

Je suis restée un moment assise à lire un livre sur l’histoire de Kampong Cham et du Cambodge. Un jar est venu me rejoindre. Je l’avais à l’œil. Il repoussait les chiens mais me laissait tranquille. Puis je suis repartie pour de nombreux kms. J’ai traversé une partie de la ville. Je marchais le long de larges avenues à l’ombre de filaos et de frangipaniers. J’ai dépassé différentes administrations, écoles , lycées , l’université, camp de l’armée, gendarmerie royale, ect …

J’ai demandé ma route, car mes pieds imploraient pitié. J’ai repris le chemin du retour : 2km. J’ai retrouvé ma petite place, à l’entrée d’une pharmacie où je m’étais assise la veille. Elle était bien ventilée (il faisait tellement chaud). J’étais assise sur un muret, non loin de 2 soldats armés qui se reposaient adossés sur une colonne. J’ai observé pendant 30mn les allées et venues.

Puis, je me suis engagée dans une rue. J’ai trouvé une cantine qui m’a servie un repas pour 1$50, riz, aubergine, gingembre, concombre, omelette.
Je suis rentrée prendre une douche bien méritée.[:en]

7décembre 2015

Kampong Cham : Une ville propre et charmante en pleine expansion

Nous avons voyagé de 8h à 16h de Kep jusqu’à Kompong Cham 10$.
J’ai rencontré quelques problèmes intestinaux qui ont failli me laisser sur place à Kep. Le chauffeur de bus m’avait oubliée. Heureusement 2 français lui ont dit de m’attendre. Il était moins une.
Nous avons découvert une ville charmante, propre, au bord du Mékong. Un tuk tuk nous a emmenés au bord du fleuve. Nous avons tout de suite trouvé une chambre dans un joli hôtel le Mékong Crossing, email : kimsatang@gmail.com pour 7$.

hotel Mékong Crossing


hotel Mékong Crossing chambre


hotel Mékong Crossing toilette

La ville est en pleine expansion au profit de ses habitants. Elle est très étendue. Il y a des constructions en cours de partout. Elle n’est pas orientée vers le tourisme si bien que les cafés sont rares. Par contre, on y trouve des cantines où on y mange des plats simples cambodgiens.

Découverte de la vie locale

-Vous pouvez visiter le Vat Nokor situé à la lisière de la ville. C’est un temple bouddhique du XIème siècle. Mais le plus intéressant est le nouveau temple intriqué dans le premier. C’est un vat theravada, un lieu de culte fréquenté et actif.

temple kompong cham


kampong cham temple intérieur


kampong cham vat nokor


kampong cham arbre

-Je suis partie de mon hôtel à pied direction le vat Nokor. Je me suis arrêtée prendre une soupe dans une cantine locale. De nombreux locaux y déjeunaient. Puis j’ai continué mon chemin sur une route fréquentée à 4 voies. Je respirais les pots d’échappement et la poussière. Par contre, la ville parait plus fraiche et ventilée que certaines précédentes.
-Il y a beaucoup de petites entreprises de part et d’autres de l’avenue : fabricant de meubles, vendeurs et réparateurs de motos, scooters (c’est le moyen de transport le plus répandu) Il y a aussi beaucoup de banques nationales et des banques spécialisées dans la micro finance. J’ai été surprise de voir autant d’avenues neuves et aussi bien entretenues.

kampong cham habitant au travail


kampong cham scooter


kampong cham moto


kampong cham panier


kampong cham essence

Visite de l’île Koh Paen

Si vous longez le Mékong vers le sud, vous arrivez face au pont en bambous. Il est employé par les motos, et même les voitures pour se rendre sur l’ile Koh Paen. Je me suis assise un bon moment à contempler le paysage, la vie du peuple. Certains sont installés près du fleuve sur des radeaux en bambous.

kampong cham bamboo


kampong cham

Les enfants s’amusent le long des berges.
Les vaches ruminent entourées de pigeons. Un cheval broute et hennit au passage d’un de ses confrères.
Un magnifique coq se fait entendre, face à quelques clients attablés devant un verre de jus de canne à sucre.






-Puis, je reprends la route. J’entre dans le Vat Day Doh entouré de sépultures d’un côté et de petites maisons habitées par des bonzes, de l’autre. Nombreuses sculptures s’amoncèlent autour du vat. Elles représentent des animaux. Elles ont été offertes par le peuple (sûrement pour se faire pardonner ou demander qu’un vœu se réalise).

kampong cham vat day doh


vat day doh

Découverte de l’architecture de Kampong Cham

Je suis restée un moment assise à lire un livre sur l’histoire de Kampong Cham et du Cambodge. Un jar est venu me rejoindre. Je l’avais à l’œil. Il repoussait les chiens mais me laissait tranquille. Puis je suis repartie pour de nombreux kms. J’ai traversé une partie de la ville. Je marchais le long de larges avenues à l’ombre de filaos et de frangipaniers. J’ai dépassé différentes administrations, écoles , lycées , l’université, camp de l’armée, gendarmerie royale, ect …

kampong cham architecture


kampong cham home


kampong cham gendarmerie


kampong cham traditionnel


kampong cham école


kampong cham school


LICADHO


kampong cham hopital

J’ai demandé ma route, car mes pieds imploraient pitié. J’ai repris le chemin du retour : 2km. J’ai retrouvé ma petite place, à l’entrée d’une pharmacie où je m’étais assise la veille. Elle était bien ventilée (il faisait tellement chaud). J’étais assise sur un muret, non loin de 2 soldats armés qui se reposaient adossés sur une colonne. J’ai observé pendant 30mn les allées et venues.

kampong cham moine


kampong cham parent


kampong cham enfant

Puis, je me suis engagée dans une rue. J’ai trouvé une cantine qui m’a servie un repas pour 1$50, riz, aubergine, gingembre, concombre, omelette.
Je suis rentrée prendre une douche bien méritée.[:zh]

7décembre 2015

Kampong Cham : Une ville propre et charmante en pleine expansion

Nous avons voyagé de 8h à 16h de Kep jusqu’à Kompong Cham 10$.
J’ai rencontré quelques problèmes intestinaux qui ont failli me laisser sur place à Kep. Le chauffeur de bus m’avait oubliée. Heureusement 2 français lui ont dit de m’attendre. Il était moins une.
Nous avons découvert une ville charmante, propre, au bord du Mékong. Un tuk tuk nous a emmenés au bord du fleuve. Nous avons tout de suite trouvé une chambre dans un joli hôtel le Mékong Crossing, email : kimsatang@gmail.com pour 7$.

hotel Mékong Crossing


hotel Mékong Crossing chambre


hotel Mékong Crossing toilette

La ville est en pleine expansion au profit de ses habitants. Elle est très étendue. Il y a des constructions en cours de partout. Elle n’est pas orientée vers le tourisme si bien que les cafés sont rares. Par contre, on y trouve des cantines où on y mange des plats simples cambodgiens.

Découverte de la vie locale

-Vous pouvez visiter le Vat Nokor situé à la lisière de la ville. C’est un temple bouddhique du XIème siècle. Mais le plus intéressant est le nouveau temple intriqué dans le premier. C’est un vat theravada, un lieu de culte fréquenté et actif.

temple kompong cham


kampong cham temple intérieur


kampong cham vat nokor


kampong cham arbre

-Je suis partie de mon hôtel à pied direction le vat Nokor. Je me suis arrêtée prendre une soupe dans une cantine locale. De nombreux locaux y déjeunaient. Puis j’ai continué mon chemin sur une route fréquentée à 4 voies. Je respirais les pots d’échappement et la poussière. Par contre, la ville parait plus fraiche et ventilée que certaines précédentes.
-Il y a beaucoup de petites entreprises de part et d’autres de l’avenue : fabricant de meubles, vendeurs et réparateurs de motos, scooters (c’est le moyen de transport le plus répandu) Il y a aussi beaucoup de banques nationales et des banques spécialisées dans la micro finance. J’ai été surprise de voir autant d’avenues neuves et aussi bien entretenues.

kampong cham habitant au travail


kampong cham scooter


kampong cham moto


kampong cham panier


kampong cham essence

Visite de l’île Koh Paen

Si vous longez le Mékong vers le sud, vous arrivez face au pont en bambous. Il est employé par les motos, et même les voitures pour se rendre sur l’ile Koh Paen. Je me suis assise un bon moment à contempler le paysage, la vie du peuple. Certains sont installés près du fleuve sur des radeaux en bambous.

kampong cham bamboo


kampong cham

Les enfants s’amusent le long des berges.
Les vaches ruminent entourées de pigeons. Un cheval broute et hennit au passage d’un de ses confrères.
Un magnifique coq se fait entendre, face à quelques clients attablés devant un verre de jus de canne à sucre.






-Puis, je reprends la route. J’entre dans le Vat Day Doh entouré de sépultures d’un côté et de petites maisons habitées par des bonzes, de l’autre. Nombreuses sculptures s’amoncèlent autour du vat. Elles représentent des animaux. Elles ont été offertes par le peuple (sûrement pour se faire pardonner ou demander qu’un vœu se réalise).

kampong cham vat day doh


vat day doh

Découverte de l’architecture de Kampong Cham

Je suis restée un moment assise à lire un livre sur l’histoire de Kampong Cham et du Cambodge. Un jar est venu me rejoindre. Je l’avais à l’œil. Il repoussait les chiens mais me laissait tranquille. Puis je suis repartie pour de nombreux kms. J’ai traversé une partie de la ville. Je marchais le long de larges avenues à l’ombre de filaos et de frangipaniers. J’ai dépassé différentes administrations, écoles , lycées , l’université, camp de l’armée, gendarmerie royale, ect …

kampong cham architecture


kampong cham home


kampong cham gendarmerie


kampong cham traditionnel


kampong cham école


kampong cham school


LICADHO


kampong cham hopital

J’ai demandé ma route, car mes pieds imploraient pitié. J’ai repris le chemin du retour : 2km. J’ai retrouvé ma petite place, à l’entrée d’une pharmacie où je m’étais assise la veille. Elle était bien ventilée (il faisait tellement chaud). J’étais assise sur un muret, non loin de 2 soldats armés qui se reposaient adossés sur une colonne. J’ai observé pendant 30mn les allées et venues.

kampong cham moine


kampong cham parent


kampong cham enfant

Puis, je me suis engagée dans une rue. J’ai trouvé une cantine qui m’a servie un repas pour 1$50, riz, aubergine, gingembre, concombre, omelette.
Je suis rentrée prendre une douche bien méritée.[:]

LAISSER UNE REPONSE

Ecrivez votre commentaire
Ecrivez votre nom ici