Kampot au Cambodge

 

J’ai particulièrement apprécié la douceur de vivre de cette ville de province, à l’écart de la masse touristique. La vie y est douce, nous prenons le temps de découvrir la vie des locaux. La bonne cuisine nous ravie les papilles, en particulier son poivre extraordinaire, un merveilleux break en somme.

Histoire de Kampot en bref

Kampot est une petite ville de 40 000 habitants traversée par le fleuve Teuk Chhou. La mer est à quelques kilomètres, c’est le golfe de Thaïlande.

Jusqu’à la création du port de Sihanoukville en 1950, elle était un des plus grands centres commerciaux du Cambodge grâce à son port.

Maintenant, c’est une jolie ville tranquille, les habitants vivent dans l’harmonie.

 

Pourquoi aller à Kampot

Kampot est une ville calme, propre, et coquette qui vous permettra de vous détendre.

Ces demeures datant de la période coloniale vous plongeront dans un autre temps.

Les sorties dans le parc de Bokor ou sur le fleuve vous feront découvrir la flore et la faune locale.

La découverte du poivre le meilleur du monde.

Les restaurants vous permettront de vous régaler des bonnes bières et des bons plats français pour qui, comme moi, vient de parcourir plusieurs mois en Asie.

 

Combien de temps rester à Kampot

Pour apprécier Kampot vous pouvez rester 3 jours à Kampot, par contre, 2 jours suffiront pour parcourir les rues de Kampot et visiter en vélo les environs.

 

Comment se déplacer à Kampot

Pour se déplacer en ville, quoi de mieux que de le faire à pied.

Vous pouvez aussi louer des vélos pour explorer la campagne.

Les scooters sont une bonne formule pour aller à Bokor ou le Secret Lake qui est en fait un barrage.

Que faire à Kampot, les 8 meilleurs choses à faire à Kampot

Visiter la Farm Link, société qui exporte le poivre de Kampot

Vivement intéressée par le poivre de Kampot, je suis allée visiter les locaux de la Société cambodgienne « Farm Link » qui se trouvent de l’autre côté du nouveau pont. Vous prenez tout de suite à droite et elle est à 100m sur la gauche. De part et d’autre de l’entrée jusqu’au bureau de réception, vous pouvez visualiser une mini plantation de poivriers et une aire de séchage du poivre ainsi que des panneaux explicatifs.

Visiter une plantation de poivre

Je l’ai visitée, vous trouverez les renseignements sur mon article sur Kep.

Visiter le parc de Bokor

Vous pouvez le faire par vos propres moyens en scooter ou avec l’aide d’une agence Bokor National Park

L’entrée du parc est à seulement 8 kilomètres de Kampot. La route est assez sinueuse et vous conduit jusqu’au sommet à 1080 mètres d’altitude. Vous découvrirez un panorama magnifique. Vous pourrez admirer la jungle se jetant dans le golfe de Thaïlande. Le parc de Bokor est connu pour avoir été choisi en 1920 par les colons français afin d’y aménager une station climatique. Elle fut appréciée des colons puis de la société Khmer comme lieu de détente et pour fuir la chaleur et l’insalubrité de Phnom Penh. Encore aujourd’hui vous pourrez voir quelques vestiges dont le casino, l’ancienne mairie qui devint la résidence du roi Monivong, quelques maisons et une église.

Deux films ont été tourné dans les vestiges du Bokor Palace, il s’agit de City of Ghosts en 2002 et du film coréen R-Point en 2004.

A 4.2 kilomètres se trouve le site de Popokvil (en khmèr: là où tournent les nuages) On y admire une cascade de 2 gradins de 14 et 18 mètres de haut.

Pour la petite anecdote, cette route de 33 kilomètres fut terminée en 1922 au prix de la mort de plus de 900 forçats.

Pour ma part je ne suis pas allée à Bokor car je viens juste de faire un trek dans la province de Koh Kong, située aux pieds des Cardamones au village éco-touristique de Chi Phat

Découvrir la ville à pied

6h30 le lendemain matin, c’est le moment de profiter de la fraicheur matinale. Je me suis arrêtée dans un petit café non loin de mon hôtel pour boire un thé avec les clients locaux. Ils m’envoyaient tous leurs sourires sans pouvoir échanger verbalement.

 

Le propriétaire du café lavait la crête et les pattes de ses coqs de combat. Je suis restée près d’eux un moment afin de m’imprégner de l’ambiance puis je suis repartie. Un père nettoyait sa moto en compagnie de son jeune enfant. Souvent j’ai été interpelée par des enfants et des mamans et leur bébé qui me lançaient des « hellos » « how are you », c’est vraiment une ambiance bon enfant, je ne ressens aucune onde négative. Kampot est un havre de paix.

 

J’ai de nouveau longé le fleuve. Les berges ont été aménagées de larges trottoirs et de jolies pelouses plantées de frangipaniers dont l’odeur est enivrant. C’est l’heure où les enfants entrent à l’école emmenés par leurs parents pour la plupart sur des motos. Les enfants portent tous un uniforme bleu marine et blanc quel que soit l’âge.

 

On voit l’influence française dans les bâtiments, la baguette, les pains au chocolat. Quelques cambodgiens parlent français mais plus souvent anglais. Pour autant, une majorité ne parle que le cambodgien. Heureusement nous avons nos mains et notre imagination pour nous faire comprendre.

 

Le marché : le paradis des produits (très) frais

Déjà des cafés proposent leurs « sweet food ». Chacun part au travail en vélo, en moto ou en voiture (en petite quantité). Le marché est déjà bien fréquenté par les habitants qui viennent faire leurs courses de produits frais : légumes, poissons frais ou séchés, poulets vivants. Il y a même des porcelets vivants que l’acheteur emmène dans son panier. Les véhicules se fraient un passage sans que cela pose de problème. Je traverse de la même façon.

 

 

Ça vous dit un petit cochon pour le dîner ?

 

C’est la première région productrice de durian. Fruit à l’odeur particulièrement désagréable à tel point qu’il est bien souvent interdit dans les hôtels, les avions, les bus et autres. Heureusement il donne un goût subtil dans les desserts.

kampot durian

 

Un massage par des praticiens aveugles

Chez Golden Hand Massage et Spa, pour 7 dollars de l’heure, vous avez un massage pratiqué par des aveugles professionnels. Vous pourrez gouter au massage khmer, au massage de la tête qui fait un bien fou, vous avez aussi le massage des pieds, il est aussi excellent.

Vous sortirez transformé, relaxé, détendu. L’établissement est propre et le personnel sympathique.

 

Une excursion en bateau le long des affluents du fleuve Teuk Chhou

LoveTheRiver vous proposera trois heures de navigation en bateau. Le guide Bjorn vous fera découvrir la faune locale qu’il connait parfaitement, ainsi que la flore.

Vous aurez l’occasion de vous arrêter sur une plantation de différents arbres: manguiers, bananier, durian, mangoustan, etc..

Vous pourrez aussi prendre un bain. Si vous sortez l’après midi, vous apprécierez le soleil couchant au retour.

Une croisière au coucher du soleil pour observer les lucioles surtout si le ciel est étoilé.

Une demie journée à vélo à la découverte de la campagne de Kampot

Avec We Cycling Tour vous allez visiter les environs de Kampot accompagné par un guide divertissant, il s’appelle Salim et parle parfaitement anglais.

Il vous fera toucher du doigt la vraie vie des ruraux.

Il vous fera rencontrer des entreprises familiales locales. Entre autre, vous apprendrez peut être à confectionner des nouilles de riz, des biscuits et des gâteaux aux vers (un délice).

Pour finir, vous aurez l’occasion de faire du kayak sur la rivière.

 

Déjeuner et diner

 Khmer Roots Cafe

Si vous désirez manger dans un des meilleurs restaurants de la région le Khmer Roots Café, il faut y aller en scooter car il se situe à 15 kilomètres environs de Kampot.

Cet excellent restaurant à l’écart vaut le déplacement. Il se trouve face Secret Lake. Vous aurez l’occasion de voir un magnifique coucher de soleil sur le lac.

Pour 3.5 dollars essayez le red curry, c’est exceptionnel mais épicé. Vous avez aussi le Lok Lak beef qui est succulent pour 3 dollars le plat. Il vous proposera de la cuisine asiatique, cambodgienne et végétarienne.

Si vous avez de la chance, on vous donnera un cour gratuit de cuisine en préparant votre repas.

Il ne faut pas être pressé lorsque vous voulez manger dans ce restaurant, le cadre est magnifique, prenez votre temps.

Green House Restaurant

Le Green House Restaurant est un lieu magique à l’écart de tout. Juste face à la rivière et la nature.

La décoration est juste parfaite, la cuisine de même pour un prix variant entre 7 et 17 dollars.

L’ambiance est romantique et chaleureuse, le personnel au petit soin.

Goutez-moi le foie gras, hum un bonheur.

Bien sûr vous pourrez aussi déguster le poivre vert en grappe, il est extraordinaire.

Twenty Three, Kampot-Restaurant

Le Twenty Three, Kampot-Restaurant est un superbe bistrot local tenu par un chef Sud Africain formé à Londres.

Les plats sont excellents, la cuisine est fine et savoureuse, de surcroît servie avec le sourire aussi bien en français qu’en anglais. Les ingrédients sont extra frais. A ne pas manquer. Bonne appétit.

Pour les petits budgets, il y a le choix et en général c’est très bon. J’ai eu l’occasion de manger pour 1.5 euros, bien sûr rien à voir avec les restaurants cités plus haut, mais il faut savoir ce que l’on veut.

 

Ou se loger à Kampot

Nous nous sommes donc arrêtés par hasard devant le « SEMMONOROM II GUESTHOUSE » non loin du fleuve. Je suis restée trois nuits. J’ai profité d’une belle et confortable chambre avec une jolie salle de bain pour 13$.

Hotel Five. S

L’hotel Five.S est un très bel hôtel doté d’une piscine extérieure d’eau salée avec vue sur la montagne. Il est situé dans le centre ville. Les prix varient entre 50 et 100 euros

Les chambres sont très confortables, la literie de qualité, la salle de bain très propre.

Le personnel est très sympathique et à votre écoute.

Vous pourrez louer des scooters récents.

Two Moons Hotel

Le Two Moons Hotel est un joli hôtel situé près de la rivière, à quelques minutes du centre ville. Le prix de la nuit est à 22 euros.

L’hôtel possède un jardin et une piscine extérieure.

Les chambres sont propres et la literie est de qualité.

Préférez les chambres à l’étage car les fenêtres n’ont pas de rideaux.

On peut y manger des pizzas excellentes.

 

Comment aller à Kampot

Vous pouvez y aller en bus

La région de Kampot est bien desservie par les bus. J’ai pris le bus de Chi Phat jusqu’à Kampot en le réservant au CBET, puis de l’arrêt bus jusqu’à l’hôtel j’ai pris un tuktuk. Celui-ci devait me déposer à un hôtel que j’avais réservé mais nous ne l’avons jamais trouvé.

Pour réserver votre bus, soit vous passez par votre hôtel, soit vous allez directement à la gare routière, dans ce cas vous économiserez la commission de l’hôtel, à contrario vous y passerez du temps. A vous de choisir.

Vous pouvez aller à Kampot par le train

De Phnom Pen à Kampot vous mettez 7 heures en train pour 7 dollars. Il y a un départ quotidien.

Vous pouvez aussi atterrir à Sihanoukville

De Phnom Pen à Sihanoukville vous mettez 35 minutes en avion avec deux compagnies: soit Bayon Airlines ou Cambodia Angkor Air.

Par contre, l’aéroport de Sihanoukville est à 20 kilomètres du centre ville. Vous devrez prendre soit une navette pour 6 dollars ou un taxi pour 20 dollars. Bien entendu vous devrez prendre un bus après pour rejoindre Kampot.

Il en est de même pour le trajet du centre de Phnom Pen jusqu’à l’aéroport. Il faut prendre un taxi de 12 à 18 dollars selon le lieu et compter entre 45 minutes et parfois 2 heures selon le trafic.

Quand aller à Kampot, météo de Kampot

Si vous désirez éviter le plus possible la pluie, je vous recommande de privilégier les mois de décembre, janvier, février.

Sur l’année, la température moyenne à Kampot est de 29 degrés et les précipitations sont en moyenne de 3080 millimètres.

 

Mes coups de cœur

Le soir j’avais mes petites habitudes. En face de l’hôtel, j’ai mangé trois soirs de suite, j’étais la seule touriste à être servie. Le premier jour la propriétaire très sympa m’a cuisiné le même dîner qu’eux : 2 œufs sur le plat, riz, salade pour 1$50. Pour les autres soirs je lui ai demandé de me préparer des poissons grillés avec du riz que j’ai payé aussi 1$50 et c’était copieusement servi.

 

Je me suis offert un extra deux matins de suite en mangeant des haricots blancs, œufs et bacon dans un joli restaurant près du fleuve.

 

Cette halte de trois jours m’a reposé et m’a permis d’apprécier la vie tranquille des habitants d’une ville de province.

LAISSER UNE REPONSE

Ecrivez votre commentaire
Ecrivez votre nom ici