Lo Manthang, Népal

Lo Manthang, capitale historique du Mustang au Népal, est l’une des régions les plus préservées de l’Himalaya. S’y rendre est encore un exploit, un trek de plus de 10 jours est nécessaire.

Dans ce guide de voyage, je vous aiderai à rendre votre voyage à Lo Manthang inoubliable.

A la recherche d’un hébergement ? Cliquez ici pour voir les meilleurs offres.

 

L’Histoire de Lo Manthang en bref

Après avoir visité Pokhara, on peut continuer par un trek à travers le Mustang.(vous trouverez plus d’information au bas de l’article).

Pour commencer, ça fait pas de mal de parler un peu d’histoire.

Le petit royaume de Lo, appelé Mustang par les Anglais est situé dans le Nord-Est du Népal près de la frontière chinoise, anciennement tibétaine.

Depuis plus d’un millénaire, ce village était un passage obligé pour les caravaniers qui faisaient commerce entre le Tibet et l’Inde.

A dos de Yack, le sel et la laine traversaient l’Himalaya du Tibet vers l’Inde.

Par contre, au retour, les bêtes étaient chargées de thé, de riz et d’autres produits de première nécessité.

Évolution du village

A l’origine, le village était constitué de quelques habitations qui servaient de refuge pour les caravaniers.

Puis en 1480  le Roi Ame Pal entreprit la construction d’un mur d’enceinte  et plusieurs structures toujours présentes actuellement.

Les différents rois de Lo Manthang prélevèrent des taxes sur toutes les marchandises transitant par le village. Ils engrangèrent de grandes richesses qui leur permirent de faire ériger des Temples aussi bien à Lo Manthang qu’à Tsarang ou Lo Gekar.

Le Mustang, préalablement tibétain fut rattaché au Népal au XVIII siècle. Les souverains de Lo resteront sur leur trône honorifique jusqu’en 2008.

 

Pourquoi aller à Lo Manthang

Il y a plusieurs raisons qui font que vous ayez envie d’aller à Lo Manthang.

En premier lieu, si vous avez besoin de vous ressourcer, c’est le lieu idéal.

De même, d’autres personnes aiment les défis, marcher pendant plus de dix jours durant 6 à 10 heures dans un environnement lunaire à plus de 3000 mètres d’altitude, n’est pas anodin.

De plus, il y a les amoureux des grands espaces, des paysages époustouflants qui sont coupés du monde.

A cet égard, imaginez-vous marcher des heures durant sur des galets, dans un canyon situé à 3000 mètres au dessus du niveau de la mer et entouré de sommets atteignant les 8000 mètres d’altitude. C’est pas banal tout de même et captivant pour qui aime ce genre de ballade.

Pour finir, ce village est aux portes du Tibet, ce qui vous plonge dans un univers ou vous respirez le Bouddhisme Tibétain.

Les Temples, les Chörtens, les moulins à prière, les murs sur lesquels sont dessinés des mandalas vous le rappellent.

Malgré tout, dépêchez vous d’y aller car depuis 2014 une route relie Lo Manthang à la chine et à l’Inde.

Les produits manufacturés envahissent les échoppes. Les jeunes troquent les habits traditionnels contre le jean, les bottes contre les baskets, les lampes à huile contre les panneaux solaires. La plupart des maisons possèdent un téléviseur.

 

Combien de temps rester à Lo Manthang ?

Le village est très petit, on en fait vite le tour.

Une journée ou deux éventuellement sont suffisantes pour s’imprégner de ce lieu historique.

 

Comment se déplacer à Lo Manthang ?

La marche est le meilleur moyen de se déplacer en ce lieu.

Que voir à Lo Manthang? 8 raisons d’aller à Lo Manthang !

Visite du village

D’abord, lorsque vous arrivez aux abords du village, vous êtes saisi par la hauteur du mur d’enceinte de plus de 6 mètres de haut. Vous apercevez derrière ces remparts les temples de Jampa ou  Maitreya (dédié au Bouddha du futur) et de Tubchen (dédié au Bouddha historique Sakyamuni) ainsi que l’ancienne résidence des rois du Mustang dominant le village de ses 5 étages.

Ensuite, la visite du village se fait à pied. En vous promenant dans les rues étroites, vous aurez le temps de faire connaissance avec la population. Les habitants aiment discuter assis au soleil sur la place du palais royal ou tout autre endroit ensoleillé.

De même, vous rencontrerez les plus jeunes revenant des champs ou rentrant les troupeaux.

D’autre part, si le temps s’y prête, vous pourrez apercevoir les femmes entrain de préparer le repas ou filer la laine voir même tisser leurs futurs habits.

Visite des Temples près du Palais Royal

Par contre, si vous avez le temps, vous pouvez visiter les monastères ouverts au public. Ces derniers sont très sobres, les salles sont en bois sculpté. Bien souvent, ils sont peints en rouge et or, couleurs de la religion bouddhiste tibétain. Vous pourrez admirer des fresques anciennes et des dizaines de mandalas.

Visite des alentours du village

En faisant le tour du village, vous apercevrez des jardins, des parcs réservés aux animaux entourés de murets et plus loin des champs d’orge et de blé.

Une excursion est possible vers le village de Garphu à la découverte de ses magnifiques monastères.

Fête du Tiji

Pour profiter pleinement de votre séjour à Lo Manthang, essayer de prévoir d’arriver pour la fête du Tiji qui a lieu une fois par an pendant trois jours à la fin du mois de mai. C’est une fête religieuse et sociale qui date du XVIII siècle, l’âge d’or du royaume de Lo. Elle réunit les moines et les habitants de toute la région sur la place du village.

Le Tiji est une cérémonie religieuse

On suppose que ce rituel remonte à la religion Bön, religion pré-bouddhique très représentée dans la région.  Un moine est choisi pour la célébration. Il doit porter le masque du dieu protecteur Vajrakilaya et danser selon des pas de danse codifiés en compagnie de 10 autres moines masqués. Ces derniers sont suivis par la foule parée de pelisses et de brocarts. Elle s’agite et crie au son de tambours, de cymbales et de trompes.

Les moines aux rythmes cadencés évoluent sur l’espace sacré de la place centrale du village. Ils dessinent le mandala du protecteur afin d’impressionner démons et obstacles. C’est un rituel qui permet d’invoquer la protection divine contre sécheresse et famines.

Le Tiji devient une fête sociale et une foire

Pour autant, ce rituel autrefois secret, est aujourd’hui exécuté aux yeux de tous et la foule en profite pour se lâcher, se défouler. Quelques personnes en profitent même pour s’enivrer.

Une sorte de foire est installée à l’extérieur de l’enceinte. On y vend aussi bien des ustensiles en tout genre que des yaks. Les astrologues vous prédisent l’avenir.Pour finir de la boisson et des repas rassemblent ces visiteurs venus de contrées lointaines.

Lo Manthang n’est qu’une étape parmi les treks organisés dans le Haut Mustang.

 

Déjeuner et Dîner

En ce qui a trait au repas, si vous êtes dans un groupe de trekkeurs vos repas seront pris en charge par les organisateurs. Autrement, vous avez des petits restaurants à disposition avec des repas basiques.

Loger à Lo Manthang

Les structures hôtelières sont réservées par l’agence de trek ou votre guide qui connait bien les lieux.

Plusieurs hôtels sont à votre disposition dans le village.

Pour en citer quelques uns, vous avez:

Le lotus Holiday Inn.

Les chambres sont simples et sans  chauffage, il est préférable d’avoir un sac de couchage. Il y a de l’eau chaude l’après midi. Un restaurant vous servira des repas ordinaires mais dans un lieu retiré du monde, il ne faut pas demander la lune.

Vous avez aussi Himalayan Hotel
Mais encore, Lo Manthang Guest House Restaurant
enfin Himalayan Guest House Lo-Manthang

Le confort y est souvent précaire mais cela fait partie du voyage.

Quand aller à Lo Manthang

Les meilleurs mois pour aller au Mustang vont de Mars à Septembre.

La température oscille entre 18 et 25 degrés. La pluviosité est faible.

Comment se rendre à Lo Manthang ?

La majorité des touristes se rendent à Lo Manthang à pied en partant de Jomson ou de Kagbeni considéré comme la porte du Mustang.

Les visiteurs étrangers sont autorisés dans le royaume depuis 1992, à condition de payer un droit d’entrée.

Il y a 3 possibilités pour parvenir au village:

Le trek est le plus utilisé pour aller à Lo Manthang

D’abord de nombreux treks vous permettent d’accéder au village.

Ces treks débutent souvent à Katmandou pour atteindre Pokhara. Un vol de Pokhara à Jomson  vous permet de commencer le trek à pied jusqu’à Lo Manthang. Un permis est obligatoire pour traverser la région, il vous coûtera 50 dollars par jour. Vous devrez aussi prendre un guide pour effectuer le parcours.

Cette région attire 75 % des randonneurs au Népal ce qui correspond à plusieurs centaines de personnes par an.

Ensuite, une route vient de voir le jour entre la frontière chinoise et Lo Manthang.

Enfin, parcourir la route en 4X4 de Pokhara à Lo Manthang est possible

Enfin, vous pouvez aussi prendre la route en 4X4 de Pokhara à Lo Manthang, celle-ci longe le lit de la rivière Kali Gandaki en empruntant des chemins caillouteux peu confortables et en faisant des haltes dans plusieurs villages jusqu’à Lo Manthang.

 

J’espère que cet article vous a plu, bon voyage à Lo Manthang !

 

 

Ce guide est basé sur mes impressions personnelles et sur les commentaires d’amis et personnes que j’ai pu rencontrer.

Vous avez des questions sur votre voyage ou voulez simplement partager vos impressions ? Laissez un commentaire et je me ferais une joie de vous répondre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here