Luang Prabang

Luang Prabang est la plus jolie ville du Laos. C’est un bijoux posé au bord du Mékong et de la Nam Khan. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO grâce à l’architecture de ses magnifiques temples bouddhistes, ses monastères, ses maisons traditionnelles lao et ses résidences coloniales.

Dans ce guide de voyage, je vous aiderai à rendre votre voyage à Luang Prabang inoubliable.

A la recherche d’un hébergement ? Cliquez ici pour voir les meilleurs offres.

Histoire de Luang Prabang

En premier lieu, Luang Prabang date du 8ème siècle avant Jésus-Christ, sous le nom de Xieng Thong Xieng.

Par ailleurs, au XIVème siècle, le roi Fa Ngum fonda le Royaume du Million d’Eléphants (Lan Xang) dont elle était la capitale.

Puis, une délégation monastique eut mission d’apporter une précieuse statue de Bouddha datant du VIIème siècle et d’origine srilankaise. Elle s’appelait Pra Bang.

Par contre, lorsque  la capitale du Lan Xang fut transférée à Vientiane en 1899, Xieng Thong Xieng Dong prit le nom de Luang Phra Bang en l’honneur de la statue, emblème national sacré.

En 1773, les Birmans pillèrent la ville

En 1774, la ville fut entièrement brûlée lors du Nouvel An Lao.

En 1887, les chinois ont pillé la ville

Ensuite, elle fut occupée par les troupes du Siam.

En 1893, le royaume de Luang Prabang accepta le protectorat français.

En 1904, Sisavang Vong devint souverain du royaume de Luang Prabang, toujours sous protectorat français.

En 1954, le pays obtint son indépendance totale, mais la rébellion communiste s’amplifia. À la mort de Sivavang Vong, son fils Savang Vatthana lui succèda.

Ainsi, Savang Vatthana  fut le dernier roi du Laos, du 29 octobre 1959 au 1er décembre 1975. En effet, il fut renversé par le mouvement communiste de Pathet Lao qui prit le pouvoir.

Bien que la monarchie fut abolie en 1975 au profit d’une dictature communiste à parti unique, la statue de Savang Vatthana se dresse toujours devant le palais de Luang Prabang.

En 1989, le Laos ouvre ses portes au tourisme ce qui permit une évolution de  la croissance économique et la revitalisation de Luang Prabang.

Laos, Temples Bouddhistes Luang Prabang
Laos, Temples Bouddhistes Luang Prabang

Classée en 1995 au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO, Luang Prabang est l’une des plus jolies villes d’Asie, des plus préservées aussi grâce à la présence de la Maison du Patrimoine qui veille à la sauvegarde de la vieille ville.

 

Pourquoi aller à Luang Prabang

Les 7 bonnes raisons d’aller à Luang Prabang

Après m’être imprégnée de la jungle fascinante de Kiet Ngong puis de la surprenante île de Don Det, j’ai opté pour une visite culturelle dans l’une des plus belles villes du Laos.

A priori, cette ville possède un charme fou grâce à ses magnifiques résidences traditionnelles lao, et ses splendides demeures coloniales construites bien souvent au bord du Mékong. J’ai passé des heures à longer les berges pour admirer ses beautés.

Ensuite, en ville, vous serez aussi impressionnés par les innombrables temples bouddhistes et monastères plus éclatants les uns que les autres.

De même, vous aurez droit tous les matins aux processions des moines.

En outre, les magasins et les marchés sont bondés de trésors qui feront votre bonheur.

Par ailleurs, vous pourrez naviguer sur le Mékong vers les différents villages ethniques et la grotte de Pak Ou.

De plus, de nombreux salons de massages vous ouvrent les bras, j’ai d’ailleurs reçu un massage des pieds fabuleux.

En dernier lieu, les restaurants de la ville sont excellents et vous proposent entre autre de bonnes baguettes au petit déjeuner. Quand vous avez passé plusieurs mois en Asie ça fait plaisir de manger cela.

 

Que voir à Luang Prabang

Tournons-nous vers la beauté architecturale des demeures coloniales

Lorsque nous parcourons les rues du centre-ville, nous constatons que chaque bâtiment est scrupuleusement entretenu. Ils sont constitués de briques, les balcons et les éléments décoratifs sont souvent en bois.

 

Vous avez aussi l’architecture urbaine traditionnelle lao, tout aussi belle.

En effet, les matériaux choisis sont souvent le bois, travaillé selon des techniques anciennes.

Il y a aussi des panneaux de bambou tressé enduits de torchis.

Le Palais Royal de Luang Prabang

Ne faite pas comme moi, allez le visiter, L’intérieur est magnifiquement décoré.

Pour les Wats, nous n’avons que l’embarras du choix, ils se comptent par dizaines.

Ces temples sont richement décorés (sculptures, gravures, peintures, dorures et pièces de mobilier)

 

Wat Xieng Thong: XVIe siècle

Le roi Setthathirath ordonna sa construction en 1560.

Ce temple fut un des seuls épargnés par les Pavillons noirs en 1887.

Il est rapporté que c’est le plus élégant du Laos.

 

A la rencontre du Mont Phousi

La ville historique est située sur une péninsule entre le Mékong et la Nam Khan.

Entre autre, le mont sacré Phousi surplombe le centre ville à 100 mètres de haut. C’est le domaine du mythique naga.

Alors, on rejoint le temple situé au sommet par trois escaliers dont les rampes représentent un naga.

Après avoir grimpé 300 marches, vous avez une vue panoramique sur Luang Prabang. C’est époustouflant.

Il y a un Stupa de 20 mètres au sommet pour ceux qui veulent méditer

 

Manifestation religieuse Bouddhiste

Chaque matin vous avez droit au passage des moines dans les rues de la ville. En effet, ils doivent faire l’aumône pour subsister à leur besoin. Ils s’adressent plus principalement aux propriétaires des magasins.

Par contre, peut être aurez vous la chance comme moi, de voir une assemblée de plusieurs centaines de moines au près du Mont Phousi.

Quelques rues et magasins du centre-ville

Il vous sera difficile de ne pas succomber au charme des magasins du centre ville. D’ailleurs, les vitrines sont attrayantes, nombres d’objets sont plus beaux les uns que les autres.

 

 Visite de la grotte de Pak Ou

En premier lieu, nous avons dû prendre un bateau à Luang Prabang sur les berges du Mékong. Vous verrez, ils ne sont pas difficile à trouver. Des rabatteurs vous indiqueront le chemin.

Ensuite, nous avons navigué durant 2 heures, le panorama est sublime. Puis nous avons fait escale le long d’une paroi karstique. Nous avons gravi de nombreux escaliers et nous nous sommes retrouvés dans une grotte peu profonde. Ainsi donc, sur un des cotés sont exposées des centaines de statues miniatures de bouddhas. La grotte n’est pas éclairée, alors il est difficile de prendre de bonnes photos si on a comme moi un appareil photo d’entrée de gamme. En conséquence, Je n’en ai pas a vous montrer.

Le retour en bateau n’a mis qu’une heure car nous étions portés par le courant.

Le prix de la visite est de 20 000 kips.

et le prix du voyage en bateau est de 70 000 kips.

 

Retour de la grotte, halte dans un village

Lors du retour de la grotte nous faisons escale pendant 20 minutes dans un petit village. En somme, celui ci est plus un attrape touristes qu’autre chose. En effet, une allée de magasins nous attend. Des étoffes sont soit disant produites à cet endroit ainsi que des liqueurs un peu spéciales, comme vous pouvez le constater sur la photo.

 

Centre UXO Lao : gratuit et très intéressant

La visite de ce centre est rapide mais donne une idée de ce que fut la guerre du Vietnam et ses conséquences. Il présente des informations sur les bombes non explosées, dispersées durant la guerre. Deux films touchants et poignants sont diffusés chaque jour. Le Laos est le pays où furent déversées le plus de bombes. Encore actuellement, il y a un mort ou un blessé chaque jour dû à la recherche des obus non explosés.

 

Les paysages environnants

J’ai pris un plaisir extrême à flâner le long des berges du Mékong ou bien en ville selon les heures.  En effet, cela m’a permis de rencontrer la population et engager la conversation.

Découvrir le Night Market de Luang Prabang

Ce marché de nuit est un incontournable. Il a lieu dans la rue principale de la vieille ville à partir de 18 h30 jusqu’à 21 h 30.

Une enfilade de stands occupe les trottoirs. L’artisanat laotien a pratiquement disparu au profit d’une production chinoise. On peut tout de même rencontrer des groupes ethniques pour le plus grand plaisir des touristes.

 

Vous avez aussi de nombreux stands de jus fraichement pressés, c’est un vrai régal.

Enfin, vous avez les terrasses des superbes cafés. Elles vous donneront une place assise pour profiter de l’ambiance unique de ce lieu.

 

Comment aller à Luang prabang

Une journée dans le bus mais voyage plaisant

Mon bus est parti de Vientiane à 8h pour arriver à Luang Prabang à 19h30.

Bus à deux étages, confortable. J’étais la seule française. La majorité était asiatique. Il y avait aussi quelques allemands.

Le trajet s’est passé sans encombre. Nous avons eu régulièrement des arrêts pipi durant des haltes à notre intention. Nous pouvions nous restaurer ou acheter des bibelots. Le déjeuner, pour une fois était compris dans le paiement du billet.

Par ailleurs, vous pouvez prendre l’avion.

En effet, un aéroport international est situé à 4 km de la ville. Ensuite, de nombreux taxis ne demanderont pas mieux que de vous transporter jusqu’à votre lieu de destination.

D’autre part, vous avez aussi le mini van

Que ce soit le bus ou le mini van, vous pouvez arrêter votre billet avec votre hôtel ou une agence de votre choix, dans ce cas le prix comprend l’accueil et le transfert à la gare routière.

Loger à Luang Prabang

Arrivée à Luang Prabang de nuit

D’abord, le bus nous dépose en dehors de la ville. Donc, j’ai rejoint le centre-ville en tuk tuk avec les autres passagers du bus (20000 kips). Ensuite, j’ai traversé tout le marché de nuit à pied pour arriver au vieux centre-ville où sont rassemblées les guesthouses. Après m’être arrêtée dans plusieurs hôtels, j’ai enfin trouvé en retrait mon logis « Levady guesthouse« , cet hôtel est relativement confortable pour un montant de 130000 kips la nuit environs 14 euros. En outre, l’eau est froide, mais la chambre possède un grand lit. Pour autant, le lendemain, j’ai changé de chambre pour une à 70000 kips.

Autrement vous pouvez opter pour l’hôtel 3 *  Villa Santi Resort

La Villa Santi Resort est une magnifique maison coloniale. Entre autre, elle possède quelques suites. Bien sûr, les chambres sont belles et confortables. Le prix de la nuit oscille dans les 120 euros.

Le restaurant est d’excellente qualité. La cuisine est savoureuse, entre autre le curry de poulet est exceptionnel, ainsi que le poulet au gingembre et lait de coco. Quant au dessert, laissez vous servir une crème brûlée au coco, vous m’en direz des nouvelles.

Votre repas sera accompagné d’une musique discrète avec une danseuse de bon goût.

Déjeuner et Diner à Luang Prabang

J’ai pris un petit-déjeuner à 30000 kips dans un café français. Partant de ce principe, on pourrait dire que c’est cher, mais c’était: « café, baguette beurre et confiture ». En effet, cela faisait si longtemps que je n’avais pas pu apprécier ce genre de nourriture.

 

Le midi, j’ai pris une soupe de nouilles 15000 kips, j’étais la seule étrangère parmi les clients dans ce resto fréquenté par les asiatiques !!

Beaucoup d’occidentaux se cantonnent dans les restos tendances occidentales !!

Il y a beaucoup de chinois ici, d’ailleurs les panneaux sont traduits en chinois et pas en anglais. Il faut dire que l’on n’est pas loin de la chine, et pour la région les touristes chinois sont une manne touristique.

De nombreux restaurants vous attendent face au Mékong, ainsi qu’au niveau de la rue piétonne. Pour autant, n’hésitez pas parcourir les rues perpendiculaires. Elles regorgent de pépites.

 

La Belle Epoque

A la Belle Epoque, vous ne manquerez pas d’apprécier la décoration aussi bien du bar que du restaurant. Elle est raffinée et nous transporte hors du temps.

La cuisine est exquise et le personnel est au petit soin.

 

Dyen Sabai Restaurant

Le restaurant Dyen Sabai est en bordure du fleuve Nam Khan sur un îlot de bambouseraie. On y accède par un pont de bambou ou en bateau selon la saison.

Le coucher du soleil est magnifique à cet endroit.

Le cadre est insolite et exotique. On est assis sur des coussins. Le repas se prend sur une table basse.

Les plats sont succulents et d’excellent qualité. Je vous recommande la fondue laotienne.

Le personnel est accueillant et efficace.

 

Governor’s Grill

Le restaurant Governor’s Grill du Sofitel est de style colonial. Vous serez peut être installés dans les jardins sous une tente dont les meubles vous rappelleront un safari du 19ème siècle.

Les plats sont un ravissement des papilles, servis par un personnel chaleureux et professionnel.

De plus, les mardis et vendredis, des soirées Lao sont organisées pour le plaisir de la clientèle. Un groupe ethnique anime la soirée en dansant et en jouant de la musique locale.

 

Rencontres intéressantes

Lorsque je suis rentrée de la grotte de Pak Ou, j’ai rencontré des suisses francophones. L’homme travaille pour une ONG franco- suisse qui s’occupe de l’ amélioration de l’un des hôpitaux de Vientiane. Ils ont un budget de 500 000 EUROS  par an. Ils apportent aussi le savoir-faire, le matériel et la formation.

Dans Luang Prabang, plusieurs associations internationales ont pris en charge le financement de projet de réaménagement concernant divers établissements comme vous pouvez le voir sur ces photos.

 

Une petite douceur le soir en recevant un bon massage professionnel

Luang prabang est rempli de salons de massage. Beaucoup de touristes les fréquentent.

Tous les jours je passe après 16h devant les salons et ils sont souvent pleins.

J’ai pu constater par moi-même que ce sont des massages pratiqués par des professionnels.

J’ai reçu un massage des pieds et connaissant la réflexologie plantaire, ils pratiquent selon des techniques identiques à celles que je connais.

LAISSER UNE REPONSE

Ecrivez votre commentaire
Ecrivez votre nom ici