Pondichéry, en Inde

Pondichéry est connu pour être une ville où il fait bon vivre. De nombreuses demeures vous plongeront au temps des  anciens comptoirs commerciaux de la France en Inde. On l’appelle d’ailleurs la côte d’Azur de l’Est.

Dans ce guide de voyage, je vous aiderai à rendre votre voyage à Pondichéry inoubliable.

A la recherche d’un hébergement ? Cliquez ici pour voir les meilleurs offres.

L’Histoire de Pondichéry en bref

Un petit peu d’Histoire, ça fait pas de mal, mais ce n’est pas obligatoire. Si vous êtes pressé, découvrez plus bas les douze raisons d’aller à Pondichéry qui feront de votre séjour un souvenir inoubliable.

D’abord, c’est la capitale du territoire de Pondichéry situé dans l’État du Tamil Nadu.

Pondicherry sur la route de l’Indochine

A l’époque des fameux comptoirs de l’Inde, les quatre enclaves du territoire servaient à accoster les bateaux sur la route de l’Indochine afin de charger des épices, du thé et des tissus pour les acheminer vers la France.

D’ailleurs, durant le règne d’Auguste au premier siècle de notre ère, les côtes et les ports de l’Inde étaient connus des Grecs et des Romains. 120 vaisseaux commerciaux naviguaient dans ces eaux pour ramener des épices, du vin de riz, des animaux et des plantes du pays.

Ensuite, sous la dynastie des Cholas, entre le IX et XIII siècle, le territoire connu une forte puissance maritime et commerciale. On dit que Saint Thomas évangélisa la région.

Le site n’est pas particulièrement facile d’accès pour les navires. D’ailleurs, on est obligé de transborder les marchandises sur des embarcations locales, les chelingues. Mais la zone se prête au commerce grâce à la proche embouchure d’une rivière qui permet d’accéder à l’intérieur du pays et toutes ses richesses.

Demeure coloniale de Pondichéry

Puducherry devient le siège de la Compagnie des Indes

Il va s’en suivre une convoitise de plusieurs empires coloniaux dont les Pays Bas, le Danemark, l’Angleterre et la France. C’est en 1673 que Sher Khan Lodi, gouverneur de la région céda un petit village côtier à la France. Ainsi ce petit village fut nommé Pondichéry et pris son essor en 1685 grâce à François Martin.

Les Français y installèrent le siège de la Compagnie des Indes. C’est pourquoi l’architecture des demeures rappellent autant celles de la Côte d’Azur.

A plusieurs reprises, la ville fut sous domination Anglaise et reprise par les Français après avoir été détruite. Il faudra attendre 1816 pour que la France en récupère le contrôle total. Cependant la gloire de jadis n’est plus au gout du jour, la ville n’est qu’une enclave française dans un pays désormais entièrement dominée par les Anglais.

En 1848, tous les habitants obtiennent la citoyenneté française, à la faveur de la Révolution de 1848 et de l’abolition de l’esclavage.

Le 27 Octobre 1946, les comptoirs français deviennent un territoire d’outre- mer avec un statut particulier. Cela ne plaît guère à la nouvelle assemblée représentative et à l’Union indienne. Elle demeure colonie française jusqu’en 1954.

Pondichèry redevient indienne en 1962

La France empêtrée dans la guerre d’Indochine ne veut pas céder au gouvernement indien qui demande la prise en charge de l’administration des comptoirs par eux-mêmes. Ce n’est qu’en aout 1962 que le général de Gaule fit ratifier le traité par le parlement. Par conséquent, les habitants des comptoirs durent choisir entre les deux nationalités.

Maintenant, la ville compte 250 000 habitants. Elle est tournée vers le tourisme aussi bien indien qu’international.

Pourquoi se rendre à Pondichéry ?

Rue du quartier White Town

Pondichéry est une ville située le long du golfe du Bengale. Ainsi, vous pouvez profiter de la vue sur la mer en train de boire un verre dans un des cafés de l’avenue Goubert qui est parallèle à la plage.

En outre, la ville est aussi bien culturelle que commerciale. Dans les bazars ou dans les marchés vous trouverez de très beaux tissus de coton dont elle est représentative.

Par contre, pour celui qui aime l’histoire et l’architecture, vous serez comblé par la découverte de ces magnifiques villas coloniales et ses nombreux musées.

Par ailleurs, pour ceux qui aiment les Temples hindous, vous en avez quelques-uns fort jolis.

Enfin, d’autres aimeront visiter le village d’Auroville connu dans le monde entier.

Combien de temps rester à Pondichéry ?

D’abord, la ville de Pondichéry est relativement petite mais il y a beaucoup de choses à voir.

Alors, il est raisonnable de la parcourir en trois jours, si vous voulez prendre votre temps et vous imprégnez de tous ses trésors.

Par contre, une visite éclaire serait dommage, tant les lieux de culte sont intéressants et les restaurants aussi.

Comment se déplacer à Pondichéry ?

En premier lieu, vous pouvez vous faire une meilleure idée de la ville en la découvrant à pied. Vous aurez plus de temps pour admirer les devantures, vous pourrez même prendre le temps de rentrer dans les magasins qui vous paraîtront intéressants.

Par contre, le rickshow, le scooter ou la moto s’imposent si vous désirez sortir des quartiers. Je suis allée à Auroville en rickshow.

Si vous avez envie de gouter la Harley Davidson indienne faites vous plaisir à louer une Royal Enfield, le même son, la même allure, elle est magnifique.

Que voir à Pondichéry? Les douze meilleurs choses à faire Pondichéry !

Promenade sur le front de mer

Tout d’abord, vous marcherez aisément le long du front de mer sur une distance de 1.5 kilomètre, parmi de nombreux stands de nourriture et de souvenirs présents pendant le weekend.

Ensuite, vous aurez surement l’occasion de voir des Pondichériens jouer à la pétanque. Si vous désirez les affronter sur ce registre il vaut mieux que vous soyez expert car eux maitrisent les boules à la perfection.

A la fin de la promenade, vous vous trouverez devant un phare construit en 1836 qui fut utilisé jusqu’en 1979.

De même vous passerez obligatoirement devant la statue de Mahatma Gandhi entourés de jolis piliers venant de Gingee Fort dans le Tamil Nadu.

Vous pouvez terminer votre périple dans un des cafés du boulevard.

Découvrir la vieille ville à pied, vous avez trois quartiers.

Le quartier français ou quartier blanc

Le quartier français se situe entre la zone côtière et le canal.

En ce qui concerne les rues du quartier français, elles sont nommées en français et en tamoul. Les murs des façades sont souvent peints en jaune, rose ou gris.

De plus, elles ont des trottoirs et des évacuations d’eaux usées comme en France.

A cet égard, les grandes familles des castes dominantes habitent dans ces somptueuses villas coloniales. On peut même dire que les réceptions mondaines et politiques se passent dans cette zone. Vous trouverez de plus de nombreux ateliers d’artistes. Ces rues sont calmes et de jolis jardins finissent le tableau.

Le quartier Tamoul appelé aussi quartier noir

Par ailleurs, le quartier Tamoul se situe de l’autre côté du canal.

Les rues sont composées de commerces, de marchés, de somptueux temples et de jolies maisons tamoules.

Je cherchais les magasins Muthu Silk Plaza dans la rue Ambalathadayar Madam St, Heritage Town, près du quartier Tamoul, lorsque je me suis retrouvée devant des ouvriers refaisant le sol de la rue comme vous pouvez le constater sur ces photos. C’est vraiment loin de notre quotidien!

Réfection d’une des rues de Pondichéry

Le quartier Musulman

Quant au quartier musulman, c’est le plus petit de Pondichéry. Il est plus discret et moins visité par les touristes.

Les maisons sont jolies et propres, ainsi que les hôtels.

Visiter le musée installé dans une jolie maison coloniale

Je n’ai pas visité le musée, mais les avis sont partagés sur l’intérêt de ce lieu.

Visite du Raj Niwas, ancienne résidence du gouvernement français.

Cet ancien et glorieux manoir est actuellement la résidence du gouverneur de Puducherry, le Dr Kiran Bedi.

Aussi, vous pourrez visiter cette magnifique bâtisse en faisant une demande en ligne sur le site Web Raj Niwas.

La demande est souvent traitée dans la journée. En conséquence, vous recevrez une réponse détaillée sur le jour et l’heure disponible.

En fait, vous vous présenterez devant la résidence avec vos papiers d’identité. Le personnel de Raj Niwas vous accueillera chaleureusement et vous donnera une vidéo à visionner avant de vous faire visiter le palais.

Entre autre, le personnel vous interdira l’usage de votre appareil photo ainsi que votre téléphone, par contre peut être aurez-vous la chance qu’il clique sur des photos présentées et qu’il vous les envoie par whatsApp.

Visiter le Temple Manakula Vinayagar

En premier lieu, une éléphante dénommée Lakshmi vous accueille à l’entrée du Temple et vous bénit avec sa trompe contre une pièce de monnaie. C’est très sympathique et sans danger.

A propos de ce sanctuaire, il est dédié à Bhavaneshar Ganapathy : une forme de Lord Ganesha qui est connue pour disperser les obstacles. En tamoul, manal signifie bassin et kulam signifie sable. Quand le temple fut construit, il y avait un étang plein de sable tout près. Par conséquent, le nom Manalkulam a été donné à cet édifice religieux.

De plus, des peintures complexes décrivant des événements importants de la mythologie hindoue décorent les murs de l’édifice religieux.

Plus de 5000 pèlerins le visitent chaque jour.

Par ailleurs, c’est un temple situé en centre-ville. En outre, il est dédié à Ganesh, c’est le dieu le plus aimé des hindous avec sa tête d’éléphant. Les photos sont interdites.

De même, on créa un chariot d’or entièrement constitué de bois de teck recouvert de plaques de cuivre gravées de jolies œuvres d’art le tout recouvert de plus de 7,5 kilos d’or. En outre, il a été fabriqué uniquement grâce aux dons des fidèles.

Une fois par an, le jour de Vijiyadhasami, depuis 2003, les hindous peuvent tirer le chariot à l’intérieur du temple en contrepartie d’une aumône pour obtenir la bénédiction du Seigneur Ganesha.

Visiter le Temple Vedapureeswarar

En ce qui concerne ce Temple, il est situé dans Pondichéry. De plus, il est dédié au dieu hindou Shiva et construit dans un style architectural dravidien. Par ailleurs, un mur de granit entoure le temple et tous ses sanctuaires. De même, il possède un Raja Gopuram à cinq niveaux qui sert de tour d’entrée. Enfin, un Dewan nommé Dewan Kandappa Mudaliar agrandit le temple en 1788

Détail d’un Gopuram et ses dieux indiens

D’un autre côté, quatre rituels quotidiens et de nombreux festivals annuels ont lieu dans ce temple.

Les heures d’ouvertures sont tous les jours de 6h à 12h30 et de 16h30 à 20 h.

Visiter le jardin botanique

Aux heures les plus chaudes de la journée, quoi de mieux que  de profiter de la fraicheur des plantes et des arbres ainsi que des fontaines de ce magnifique jardin.

A cet égard, les adultes comme les enfants les apprécieront.

D’ailleurs, c’est un endroit très prisé des amoureux qui se cherchent un petit coin tranquille à l’abri des regards.

De plus, une magnifique collection de fleurs tropicales retiendra votre attention.

Visiter les différents marchés

D’abord, je ne peux quitter une ville sans avoir parcouru ses marchés. A cet égard, j’aime respirer les odeurs, découvrir de nouveaux légumes, de nouveaux poissons, savourer quelques fruits. C’est toujours un grand moment de bonheur. J’adore me poser et regarder la population déambuler dans les allées, échanger avec les vendeurs.

Visiter les magnifiques magasins d’antiquité

Il est difficile de résister lorsqu’on aime les belles choses. Il y en a beaucoup dans le magasin d’antiquité Curio Centre.

Pour ma part, j’ai eu du mal à ne pas craquer devant de nombreux bibelots, sculptures, meubles, tableaux.

Visite d’Auroville

Pourquoi Auroville

Auroville connue dans le monde entier fut créée en 1954 par «  Mirra Alfassa  « la Mère », compagne spirituelle de Sri Aurobindo, maître indien, dans l’Ashram de Pondichéry.

Cette cité utopique est régie selon les valeurs suivantes mises en place par la Mère.

« Il devrait y avoir quelque part sur la terre un lieu dont aucune nation n’aurait le droit de dire « il est à moi » ; où tout homme de bonne volonté ayant une aspiration sincère pourrait vivre librement comme un citoyen du monde et n’obéir qu’à une seule autorité, celle de la suprême vérité ; (…) dans ce lieu idéal, l’argent ne serait plus le souverain seigneur ; la valeur individuelle aurait une importance très supérieure à celle des richesses matérielles et de position sociale. (…) En résumé, ce serait un endroit où les relations entre êtres humains, qui sont d’ordinaire presque exclusivement fondées sur la concurrence et la lutte, seraient remplacées par des relations d’émulation pour bien faire, de collaboration et réelle fraternité. »

Le Matrimandir dans Auroville

L’inauguration d’Auroville a eu lieu le 28 février 1968, sous l’égide de l’Unesco.

A cet égard, cette ville expérimentale « a pour vocation d’être le lieu d’une vie communautaire universelle, où hommes et femmes apprendraient à vivre en paix, dans une parfaite harmonie, au-delà de toutes croyances, opinions politiques et nationalités »

Aujourd’hui, 50 ans se sont écoulés, la cité de l’Aurore compte plus de 2500 habitants de 54 nationalités.

comment organiser sa visite à Auroville

En effet, Auroville s’étend sur environ 350 hectares et elle est divisée en 4 zones : industrielle (industrie verte), résidentielle, internationale (pavillons nationaux et culturels, regroupés par continents, culturelle (activités éducatives, artistiques, culturelles et sportives).

Pour visiter Auroville, il faut compter plusieurs heures.

En premier lieu, vous arrivez à l’Auroville Visitors Center. A cet endroit on vous donne les informations nécessaires et intéressantes sur le Matrimandir et Auroville. Il y a une cafétéria et des boutiques à votre disposition.

Ensuite, vous suivez un chemin arboré de différents arbres dont des banians. Vous aurez peut-être envie de vous assoir pour admirer le Matrimandir au milieu de la verdure.

Mais pour pouvoir entrer dans le Matrimandir, il faut réserver. Son architecture est exceptionnelle et vaut le détour. Il est composé d’une partie centrale sous forme d’une sphère à alvéoles dorée, entourées de pétales de fleur de lotus en grès rouge.

Lorsque vous serez prêt à le visiter, bien sûr avec la réservation, a priori on vous véhiculera en bus jusqu’à l’entrée du jardin. Non seulement un guide vous dirigera, mais encore le silence est de rigueur. Ensuite vous devez laisser vos chaussures dehors, on vous donne des chaussettes. Une longue spirale mène à la chambre intérieure pour une méditation de 20 minutes. Enfin, ne vous faites pas de soucis, vous retrouvez vos chaussures à la sortie pour continuer votre marche.

Ceux qui désirent en savoir plus sur les activités d’Auroville peuvent prendre rendez-vous avec les unités qui les intéressent au bureau de renseignement du Centre des Visiteurs, ou taper Auroville France

Visiter l’Ashram de Sri Aurobindo

En ce qui concerne la visite de l’Ashram, elle est gratuite mais elle ne nous permet d’accéder qu’à deux pièces : le bureau de Sri Aurobindo et la librairie où l’on peut acheter des livres écrit par ce dernier. Personnellement, j’ai acheter un livre en anglais passionnant et de l’encens dont l’odeur est enivrante.

On peut se recueillir dans le jardin près de la tombe de Sri Aurobindo et de sa femme Mira Alfassa que l’on nomme aussi la Mère. On se promène déchaussé, en silence à l’extérieur comme à l’intérieur de la maison.

Voir un film au cinéma

C’est une aventure à elle toute seule.

Pour commencer, et c’est d’ailleurs la même chose dans les gares indiennes, il y a une file d’attente pour les hommes et une pour les femmes.

Après, on achète son billet en fonction de l’emplacement que l’on veut occuper : la fosse, le balcon, etc. …

Il est souhaitable de mettre des boules Quies car le son est poussé à fond.

L’apothéose, c’est la participation des spectateurs selon la scène. En effet, ils applaudissent, ils sifflent, ils s’expriment haut et fort.

Rien qu’à regarder l’assemblée, vous serez comblé par le spectacle.

Déjeuner et Dîner

La cuisine du sud de l’Inde est essentiellement végétarienne et souvent un peu plus épicée que celle du nord du pays.

Les plats typiques de la région sont les dosa, les galettes de farine de lentille garnies de légumes épicés et le biryani : du riz cuisiné avec des épices et des légumes. L’ Inde du sud est également réputée pour ses dals, des plats végétariens à base de tamarin.

Coromandel Cafe

Tout d’abord, Coromandel Cafe  est un petit coin de paradis dans le quartier français. Entre autre, vous déjeunez dans la cour ombragée d’une splendide villa coloniale divinement décorée.

De plus, la carte du restaurant vous propose des superbes cocktails ainsi que des bières à prix raisonnables.

Enfin, la nourriture est délicieuse et les choix sont variés.

Shyama’s Kichen

Si vous désirez apprendre à cuisiner et manger vos préparations, tout en liant connaissance avec la maitresse de maison, vous êtes au bon endroit, au Shyama’s Kitchen.

En effet, elle vient vous chercher à votre hôtel, ensuite vous passez par le marché et elle vous accueille dans sa maison où vous cuisinerez votre déjeuner en sa compagnie.

En fait, c’est un grand moment de convivialité et de partage.

Maison Perumal Restaurant

Pour ce qui est de Maison Perumal Restaurant, Il se situe au sein d’une vieille villa tamoule fraichement restaurée. En outre, la nourriture est de qualité, elle est préparée avec des produits très frais et juste pour vous. Il s’en suit qu’il ne faut pas être pressé pour être servi.

Il va s’en dire que le personnel est au petit soin.

La Casita

En ce qui concerne La Casita, il est situé dans le quartier tamoul d’Eswaran Koil, sur le toit. A cet égard, la vue est magnifique, elle donne sur la ville et le temple Kamatchi Amman.

Pour les petits budgets, les momos (raviolis cuits à la vapeur) de ce sympathique petit restaurant valent le détour. Vous trouverez un mixte de la cuisine tibétaine et latino-américaine.

D’ailleurs, vous pourrez peut être voir un cours de salsa à l’étage inférieur si vous avez de la chance.

Enfin, le cadre est joli et calme. Peu de plats sur la carte mais les saveurs sont originales.

Où dormir

Le Palais De Mahe CGH Earth

Tout d’abord, le Palais de Mahe est un magnifique hôtel dans un style français du XIX ème. Il est situé dans la partie White Town. En outre, il possède une jolie piscine entourée d’une galerie ouverte à la circulation des résidents.

Quant aux chambres, elles sont spacieuses et le lit est confortable. De plus, les meubles sont tous en bois sculpté et de très bon goût. Le tarif de la nuitée est d’environ 250 euros.

Par ailleurs, le restaurant propose des plats indiens et européens délicieux.

Bien sur, un personnel chaleureux et serviable vous accueille.

La Closerie – Bay of Bengal

Pour ce qui est de la Closerie, c’est une ancienne maison coloniale. Elle est située dans la White Town. En outre, il possède une piscine en extérieur entourée d’un jardin et d’une galerie. De surcroît, certaines boiseries de porte sont remarquablement sculptées.

Ensuite, les chambres sont joliment décorées et le lit très confortable.

Enfin, l’hôtel sert de bons petits déjeuners et le personnel est charmant.

Malar Residencey

D’abord, la Résidence Malar est d’un rapport qualité prix correct compte tenu de la literie, de la propreté des chambres et du service. Ensuite, les locaux sont assez anciens mais pour le prix on ne peut être trop exigeant.

Pour ce qui est du tarif de la nuitée, il faut compter 23 euros.

Enfin, le responsable parle français et est de bon conseil pour vous orienter vers les lieux touristiques à visiter.

Quand y aller, météo de Pondichéry

Pondicherry possède un climat de savane avec un hiver sec.

A priori, les meilleurs mois pour partir sont de janvier à avril. Les températures oscillent entre 26 et 34 degrés.

Ensuite, les mois d’octobre, de novembre et de décembre sont les plus pluvieux. Par contre, les mois les plus chauds s’échelonnent de mai à septembre.

Pour autant, à part le mois de novembre qui est plus pluvieux que les autres, il est possible d’y aller les autres mois sauf si vous ne supporter pas 36 degrés.

Comment y aller ?

Pondichéry se situe à 160 kilomètres de Chennai.

Vous pouvez comme moi atterrir à Chennai et continuer par bus.

Il existe deux styles de bus qui partent de Chennai pour Pondicherry:

les bus gouvernementaux et privés sont bon marché mais bondés. Ils sont disponibles toutes les 15 – 30 minutes à la gare routière de CMBT – Koyambedu Bus Terminus.

et les bus privés semi-luxe sont disponibles de Omni Bus Stand- Koyambedu Bus Terminus.

 

Ce guide est basé sur mes impressions personnelles et sur les commentaires d’amis et personnes que j’ai pu rencontrer.

Vous avez des questions sur votre voyage ou voulez simplement partager vos impressions ? Laissez un commentaire et je me ferais une joie de vous répondre.

2 COMMENTS

    • Merci Pitou, je vois sur votre blog que vous connaissez plein de choses sur la France et l’Europe. Etes vous allée plus loin?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here