Varkala, Inde

Varkala est une ville côtière de l’Etat indien du Kerala. Elle est connue pour sa plage, le yoga, la médecine ayurvédique et les rencontres. On s’y sent tellement bien qu’on recule bien souvent le moment du départ.

Dans ce guide de voyage, je vous aiderai à rendre votre voyage à Varkala inoubliable.
A la recherche d’un hébergement ? Cliquez ici pour voir les meilleurs offres.

L’Histoire de Varkala en bref

Varkala est un village calme et reposant. Il est connu comme un site de pélerinage hindou depuis le XII eme siècle.Pour autant, il a pris son envol depuis une vingtaine d’année grâce au tourisme.

Pourquoi se rendre à Varkala ?

Après avoir parcouru Mamallapuram puis Pondichéry, sans oublié Madurai, me voici maintenant à Varkala. Repos bien mérité.J’ai choisie ce lieu avant tout pour recevoir des soins ayurvédiques, ensuite parce que la plage est proche et que les restaurants sont excellents.Pour autant, il ne faut pas oublier les cours de yoga de toutes sortes, de méditation et de reiki de tous niveaux.Et pour finir le tout, je suis sûre que vous allez faire des rencontres inoubliables, comme ce fut mon cas.

Combien de temps rester à Varkala ?

Il est difficile de résister au pouvoir de ce village. On vient pour 2 jours et on repart souvent longtemps après ou pas du tout. C’est ça la magie du lieu.

Comment se déplacer à Varkala ?

Selon l’emplacement de votre logement, vous pouvez soit marcher ou vous déplacez en rickshow ou en taxis (si vous désirez visiter les environs)

Que voir à Varkala ? Les immanquables !

Le temple de Sri Janardana

Le temple de Sri Janardana qui date de 2000 ans, est situé face à la mer en haut de la falaise. On y accède par un long et fastidieux escalier de la plage de Papanasam.L‘idole principale est une statue en pierre à quatre bras présentant tous les attributs de Vishnou.Des sources aux propriétés médicinales jaillissent de la falaise, la légende veut que se plonger dans la source d’eau douce de la plage de Papanasam enlève tous les pêchés. Il est dit d’ailleurs que c’est un roi Pandya qui a fait construire ce temple pour expier ses péchés comme Brahma lui aurait ordonné dans un rêve.Ce temple est très connu sous le nom de Dakshin Kashi ou Benares du Sud , on y offre des oblations « Pithrutharpana » aux âmes décédées. De plus les hindous ont longtemps dispersé les cendres de crémation de leurs parents sur la plage de Papasasam.Chaque année, entre Mars et Avril a lieu un festival qui dure dix jours. De nombreux fidèles assistent à une grande procession dirigée par de nombreux éléphants parés de tissus colorés.Seuls les hindous peuvent entrer dans le sanctuaire.

La plage et les falaises de Varkala

Les falaises de Varkala offrent une caractéristique géologique unique puisqu’elles sont les seules sur toute la côte du Kerala. Le reste de la côte étant parfaitement plat.Ces falaises à formations sédimentaires tertiaires sont un ravissement pour les yeux. Ces dégradés d’ocre face à la plage de sable jaune forment un tableau digne des plus grands peintres.La plage n’offre pas ou très peu d’ombre, c’est pourquoi vous observerez souvent des groupes de jeunes touristes à la peau rouge ou blanche s’ils viennent juste d’arriver. A contrario, les femmes indiennes longent la plage, les pieds dans l’eau en saris multicolores accompagnées de leur mari et leurs enfants. Le contraste est frappant avec les jeunes femmes étrangères en string. Les hommes indiens ne savent plus où donner de la tête: soit tourner le dos ou se ruer sur leur appareil photo. Personnellement ces conduites sont indécentes face à un peuple dont la culture est différente de la nôtre.Autrement, la mer est dangereuse, les rouleaux et les courants marins très violents sont les caractéristiques de cette côte.A défaut de faire des longueurs dans la mer d’Oman, vous aurez le loisir de vous faire des connaissances devant un verre soit sur la plage soit sur la falaise dans les nombreux bars joliment décorés.Par contre, si vous préférez le Yoga, on vous proposera des cours sur la plage tôt le matin ou au crépuscule.Les couchers de soleil valent la peine d’attendre, vous serez d’accord avec moi quand vous les admirerez.

L’Ashram de Sivagiri Mutt

L’Ashram de Sivagiri Mutt a été construit en 1904. Il est situé au sommet de la colline Sivagiri, près de Varkala. Il fut créé par le gourou Bhagavan Sree Naravana.

Quartier touristique de Varkala au sommet de la falaise

A 7 minutes à pied du Temple Janardhana se situe le quartier touristique. Malgré l’effritement de la falaise, qui par ailleurs a été prise en charge par les autorités récemment, de nombreuses boutiques sommaires vous proposent une quantité d’objets qui feront la joie de vos amis. Du joli vêtement à porter sur la plage aux statues de bois ou de bronze, religieuses ou pas vous attendent.Du haut de la falaise, il est courant de voir des dauphins jouer dans les vagues pendant que vous déjeunez dans un des nombreux restaurants.Pendant ce temps, des dizaines de grands rapaces survolent les falaises à la recherche de nourriture jetée par les touristes sous l’œil avisé des corbeaux.

Centre de médecine ayurvédique

En arpentant les rues de Varkala, vous n’aurez que le choix des nombreux centres de massages ayurvédiques.Bien sûr, il y a de tout, bons et moins bons.A une époque, le massage ayurvédique dérivait en massage sexuel, les autorités ont fini par instituer l’obligation pour une femme de se faire masser par une femme et un homme par un homme. Cela a mis fin aux problèmes.Dans un autre ordre d’idée, vous êtes normalement accueilli par un médecin ayurvédique qui prendra le temps de vous poser toutes les questions qui vous permettra d’avoir un suivi sur mesure et un traitement approprié.En ce qui me concerne, j’ai choisi « la maison de Varkala » par l’intermédiaire d’une française habitant une partie de l’année à Varkala et étant associé avec le propriétaire du lieu.Cette maison logeait les clients et leur prodiguait des soins.J’y suis restée 15 jours. Pour commencer j’ai été reçu par le médecin attitré à l’établissement qui après entrevue m’a proposé un bain de vapeur (archaïque mais efficace) le matin et un massage le soir prodigué par une masseuse formée à Chennai. Je peux vous affirmer qu’elle connaissait son travail, ce n’était pas de l’improvisation, il était méthodique et réfléchi.J’ai eu aussi droit à 2 massages Shiro Dhara, il est prodigué contre les problématiques de la sphère ORL et de la tête. Il permet aussi de tonifier le cœur et équilibrer la température du corps enfin il réduit les tensions musculaires et relaxent les organes.Pour se faire, on vous allonge sur une table de massage. A l’aide d’un flacon suspendu au dessus de la tête, on verse doucement une huile légèrement plus chaude que le corps sur le front et tout ceci pendant 20 à 60 minutes. L’huile coule de chaque coté du front. Bien sûr, le shampoing s’impose et plutôt deux fois qu’une.On peut dire que j’ai passé un bon séjour mais actuellement, il semble qu’ils aient changé de propriétaire et qu’ils ne font plus de soins ayurvédiques.Je vous conseille de prendre vos précautions avant de vous arrêter sur un établissement afin d’être sûr de votre choix sur la qualité des soins prodigués.

Centre de méditation et de yoga

Après l’ayurvéda, la méditation et le yoga sont en vogue à Varkala.Tous les matins et tous les soirs vous avez des cours de Yoga sur la plage, c’est un bon moyen pour vous faire une idée du sérieux des prof et choisir votre centre en fonction de ses compétences.

Regarder la remonté des filets des pêcheurs

Lorsque vous longez la falaise sur la droite vous finissez par arriver au petit port « si on peut dire ». Là se regroupent les bateaux de pêche.De grands filets sont remontés par une vingtaine d’hommes, mais la prise n’est pas toujours proportionnelle au travail effectué.Après cela, il faut nettoyer les filets et les préparer pour la prochaine mise à l’eau.Heureusement, il y a beaucoup de partage.En attendant la sortie en mer, les hommes jouent aux cartes à l’ombre des cocotiers.

Cours de cuisine

Beaucoup de restaurants peuvent vous apprendre à cuisiner un plat que vous avez apprécié.Palm Tree FarmPour 1800 roupies, vous êtes véhiculé A/R jusqu’à la ferme entourée de cocotiers. Vous commencez par aller cueillir les légumes dans les jardins. Puis un cuisinier vous apprend à préparer 7 plats dont 1 poisson, 1 poulet et 5 plats de légumes. A la finale, vous passez à table et vous manger avec vos doigts, sur une feuille de bananier vos préparations accompagnées d’une petite bière.Pour exemple, nous avons cuisiné : un masala de poisson, un curry de chou, carotte et noix de coco, un curry d’épinards et de noix de coco, un curry de curd et du poulet frit du kerala. Toute la différence tient au mélange de différentes épices.Le centre KathakaliCe centre est situé près de la falaise nord.Le Kathakali est originaire du Kerala et date de 5 siècles. C’est un théâtre dansé qui allie le drame, la danse, la musique, et le rituel. il relate les épopées hindoues, le Mahâbhârata, le Râmâyana et la vie de Krishna.

Chaque jour, vous pouvez participer à la séance de maquillage à base de pâte de riz, les formes et les couleurs sont toutes codées. La séance est longue et laborieuse. L’acteur porte un costume élaboré souvent très coloré.

Puis, la représentation de kathakali commence. Comme au festival de danses folkloriques que j’ai vu à Mamallapuram, la représentation est basée sur les expressions du visage, les regards, les positions des mains ainsi que des jambes.

Déjeuner et Dîner

L’alcool est interdit au Kerala, mais il n’est pas rare de voir quelques touristes boire leur bière ou leur cocktail  aux terrasses des cafés de Varkala.

Lors de mon séjour, après avoir mangé dans les petits restaurants de rues des villes que j’ai traversées, j’ai craqué devant les restaurants du quartier touristique. Il y en a pour tous les goûts:

Abba Restaurant

Les tarifs oscillent entre 2 et 10 euros, j’ai beaucoup apprécié les énormes tranches de bœuf servies avec différents légumes et d’excellentes frites. Si non les poissons frais et les différents fruits de la mer vous attendent pour vous régaler.

Il y a beaucoup de monde (ce qui veut dire que c’est bon), mais le personnel est compétent et rapide.

Cafe del Mar

Le Cafe Del Mar vous servira d’excellents produits extra frais. La cuisine est variée, vous avez le choix entre la cuisine Café, les Fruits de mer & poisson et Indienne. 

Les smoothies sont très bons, les lassis sont délicieux, les petits déjeuners sont variés: avocats, omelettes, porridges, salades de fruits et bien d’autres.

Les prix ne sont pas exagérés et le service est de qualité.

Parmi la multitude de restaurants sur la falaise, vous aurez le temps de regarder si les terrasses sont remplies et là vous pourrez dire que ce doit être bon et pas trop cher.

Où dormir à Varkala

Woodhouse Beach Resort

Woodhouse Beach Resort est un hôtel face à la mer, non loin du port de pêche au bout du chemin de la falaise.

La nuitée est à 50 euros en haute saison touristique.

Ces différents bungalow en bois sont superbes et joliment décorés.

Vous pouvez vous détendre dans le jardin ou au hammam et pour finir vous faire masser.

De plus, son emplacement vous offre les plus beaux spots sur les couchers de soleil.

The Sanctum Spring Beach Resort

The Sanctum Spring Beach Resort vous propose de jolies chambres. Les lits sont confortables pour 40 euros la nuit.

Il est accessible aux personnes en fauteuil roulant.

Vous pouvez nager paisiblement dans la piscine et vous reposez dans le jardin ou bien recevoir un bon massage.

Pour les plus téméraires, vous pourrez faire de la planche à voile dans une mer bien formée.

La Maison de Varkala

Personnellement, j’ai fréquenté La Maison de Varkala pour 40 euros la chambre y compris un massage et un hammam par jour. Mais actuellement, il n’y a plus que la location de chambre.

Le bâtiment est situé à 500 mètres de la plage dans un endroit calme. Les chambres sont simples mais confortables.

Quand aller à Varkala

La meilleure période pour se rendre à Varkala se situe entre le mois de décembre et le mois de mars.

Les températures oscillent entre 22 et 32 degrés et il ne pleut pratiquement pas.

Comment se rendre à Varkala ?

Train

Personnellement, je suis partie de Madurai en train.

Il y a 4 trains par jour. La durée du trajet est de 7 h 40, pour un montant qui varie entre 5 et 14 euros.

Si vous partez de Cochin, vous en avez pour 3 heures en payant 2 à 12 euros selon le confort. Départ toutes les 4 heures.

Bus

Vous pouvez prendre un bus de nuit jusqu’à Kollam (6 à 10 euros) le trajet dure 5 heures, et finir en taxis (5 à 7 euros) trajet 30 minutes.

Taxis

Si vous préférez le confort, vous pourrez toujours prendre un taxis qui devrait mettre un peu plus de 4 heures. Cela vous coûtera de 50 à 65 euros pour Madurai et 35 à 45 euros pour Cochi en 2 h 30.

Ce guide est basé sur mes impressions personnelles et sur les commentaires d’amis et personnes que j’ai pu rencontrer.

Vous avez des questions sur votre voyage ou voulez simplement partager vos impressions ? Laissez un commentaire et je me ferais une joie de vous répondre.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Je m’appelle Martine et je suis l’auteur de ce blog voyage. Vous avez envie de voyager et découvrir le monde, suivez mes conseils et astuces dans mes Guides ou vivez l’aventure avec moi dans mes Carnets de Voyage.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 COMMENTS

  1. L’Inde est vraiment un pays dépaysant ! Sincèrement, lorsque j’y suis allée, je m’attendais vraiment à avoir un choc culturel, mais pas à ce point. C’était une agréable et belle surprise.

    • Oui J’y suis allée trois fois et j’espère y retourner encore. Le pays est captivant par ses différences, du Nord au Sud, on reste émerveillé. Personnellement, je connaissais déjà ce peuple en habitant en Guadeloupe. Il faut savoir qu’il y a une diaspora établie depuis plus de 150 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here